Les policiers ont manqué à leur devoir lundi soir en laissant les manifestants enragés contre le projet de loi sur les régimes de retraite envahir l'hôtel de ville de Montréal, estime le premier ministre du Québec.

Pierre-André Normandin LA PRESSE

Philippe Couillard a réagi cet après-midi à la manifestation musclée qui a perturbé le conseil municipal de Montréal lundi soir. Il a dit comprendre ceux qui dressent un parallèle entre la «réponse vigoureuse» des policiers aux manifestations étudiantes du printemps 2012 et l'inaction policière devant le saccage à l'hôtel de ville. «Il ne peut y avoir deux types de traitement pour ce genre de comportements», a condamné le premier ministre.