Source ID:; App Source:

Projet Montréal veut une plage à Verdun dès 2017

Le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, a... (Photo FRANCOIS ROY, La Presse)

Agrandir

Le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, a sauté dans le fleuve Saint-Laurent ce matin pour démontrer que Verdun était l'endroit le plus propice à l'aménagement d'une plage.

Photo FRANCOIS ROY, La Presse

Louis-Philippe Bourdeau
La Presse

Après une baignade dans le Vieux-Port de Montréal il a deux semaines, les élus de Projet Montréal se préparent à plonger dans un nouveau projet. Ils souhaitent remettre de l'avant l'idée d'une plage urbaine qui serait située derrière l'Auditorium de Verdun d'ici 2017. Le maire de l'arrondissement, Jean-François Parenteau, est bien loin d'avoir apprécié l'annonce.

Le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, a sauté dans le fleuve Saint-Laurent ce matin en compagnie de deux de ses conseillers municipaux afin de démontrer que ce lieu était le plus propice à l'aménagement d'une plage.

Au début du mois de juillet, le maire de l'arrondissement, Jean-François Parenteau, avait ouvert la porte à un projet semblable, mais plutôt situé derrière l'Hôpital Douglas. Selon Richard Bergeron, la vue y est plus agréable, mais les courants sont plus forts et son accès est plus limité pour le public. «L'autre site est très beau, il doit y avoir un développement récréotouristique, mais pas une plage. La plage, c'est ici qu'elle doit venir», croit-il. 

Dans ses premières phases, la future plage pourrait s'étendre sur 400 mètres et accueillir près de 5000 baigneurs. L'idée avait déjà été présentée en juillet 2009 par Projet Montréal, mais n'avait jamais suscité l'engouement des élus. Les coûts d'un tel projet restent inconnus pour le moment, mais pourraient s'élever à quelques millions de dollars selon Richard Bergeron.

Dans ses premières phases, la future plage pourrait... (PHOTO FOURNIE PAR PROJET MONTRÉAL) - image 2.0

Agrandir

Dans ses premières phases, la future plage pourrait s'étendre sur 400 mètres et accueillir près de 5000 baigneurs.

PHOTO FOURNIE PAR PROJET MONTRÉAL

Le maire de Verdun «surpris» de l'annonce

Le maire de l'arrondissement de Verdun, Jean-François Parenteau, a été surpris de l'annonce de Richard Bergeron. À son avis, son argumentaire ne tenait pas la route. «Je m'attendais à ce qu'il apporte des idées nouvelles, mais ce matin, M. Bergeron a présenté quelque chose basé sur un peu n'importe quoi», estime-t-il. 

Selon lui, les élus de Projet Montréal auraient écarté une étude datant de 2004 qui indique que l'emplacement qu'ils ont choisi est moins sécuritaire que celui du Natatorium, situé derrière l'Hôpital Douglas. De plus, selon le maire de Verdun, les coûts liés à son aménagement seraient 2 à 3 fois plus élevés que le projet privilégié par l'arrondissement.

Les deux projets maintenant sur la table, le maire de Verdun se dit «ouvert» à en discuter avec les élus de Projet Montréal pour en arriver à une solution. 

Le maire Coderre se prononcera

Le maire de Montréal Denis Coderre aura aussi l'occasion de se mouiller sur la question plus générale de la baignade à Montréal, alors qu'il devra se prononcer sur la motion de Projet Montréal quant à l'aménagement d'un bain portuaire dans le Vieux-Port lors du prochain conseil municipal le 18 août prochain.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer