Source ID:; App Source:

Une dette de 350 000$ pour Équipe Denis Coderre

Denis Coderre affirme qu'il ne s'agit pas d'une... (Photo André Pichette, archives La Presse)

Agrandir

Denis Coderre affirme qu'il ne s'agit pas d'une dette héritée de l'élection, mais des activités menées notamment après la campagne.

Photo André Pichette, archives La Presse

Même si Équipe Denis Coderre est le parti municipal de Montréal qui a récolté le plus de dons, la formation du maire ressort néanmoins de 2013 avec la dette la plus élevée, révèlent les états financiers dévoilés par la métropole. La formation de Mélanie Joly a quant à elle omis de remettre son rapport annuel, s'exposant à une amende.

Tous les partis municipaux sont tenus de remettre au plus tard le 1er avril de chaque année des états financiers colligeant l'ensemble des sources de revenus et des dépenses. La formation de Mélanie Joly, Vrai changement pour Montréal, n'avait toutefois pas encore remis son rapport hier.

Le parti pourrait ainsi écoper d'une amende de 50$ par jour de retard. Le document a été préparé, a assuré un porte-parole de la formation, mais serait toujours entre les mains d'un vérificateur externe.

Les documents rendus publics hier permettent de constater qu'Équipe Denis Coderre a récolté 460 000$ en dons à sa première année d'existence, soit 100 000$ de plus que Projet Montréal. Cette récolte, la plus importante des partis montréalais, n'a tout de même pas empêché le parti de sortir l'encre rouge en fin d'année, affichant une dette de 346 000$.

En entrevue, Denis Coderre tient à préciser qu'il ne s'agit pas d'une dette héritée de l'élection, mais des activités menées notamment après la campagne, comme les contestations judiciaires pour les nouveaux dépouillements. Il a indiqué que sa formation tiendrait un événement-bénéfice le 7 mai au Métropolis pour éponger une partie de cette dette.

Denis Coderre entend maintenir active ce qu'il préfère appeler la «bannière», même s'il a songé par le passé à la mettre en veilleuse entre les années électorales. «Les autres partis demeurent actifs, alors c'est sûr qu'on va le demeurer même si on n'est pas un parti politique au sens du terme», dit-il.

Projet Montréal plus en santé

Si elle n'a pas récolté autant de dons qu'Équipe Denis Coderre, la formation de Richard Bergeron peut à tout le moins se targuer d'avoir une meilleure santé financière. À l'issue de cette année électorale, Projet Montréal traîne une dette de 21 000$ seulement.

L'opposition officielle peut également se vanter de compter davantage de membres, Projet Montréal disant en avoir 2300, alors que 286 personnes ont payé 25$ chacun pour adhérer au parti du maire.

Les états financiers de Coalition Montréal rapportent pour leur part que les troupes de Marcel Côté ont récolté pour 327 424$ en dons. Pourtant, la formation affirmait à La Presse en fin de campagne avoir récolté 372 000$. La Coalition ressort de cette première année d'existence avec une dette de 175 000$.

Même s'il n'a pas participé à l'élection et décidé de se saborder depuis, le parti Vision Montréal a récolté pour tout près de 50 000 $ en dons. Vérifications faites, plusieurs de ses donateurs ont également contribué à la Coalition, parti auquel la formation de Louise Harel s'était jointe. Vision Montréal traînait une dette de 578 000 $ au moment de se saborder.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer