Retards fonciers: les locataires demandent un délai supplémentaire

Entre 2000 et 2013, le loyer moyen d'un... (Photo: Ève Guillemette)

Agrandir

Entre 2000 et 2013, le loyer moyen d'un logement de deux chambres à coucher a connu une hausse importante de 46 %, passant de 518 $ à 757 $, selon des données de la SCHL.

Photo: Ève Guillemette

La Presse Canadienne
Montréal

L'administration Coderre met un mois de plus pour envoyer ses comptes de taxes municipales aux Montréalais et par conséquent, les propriétaires auront un mois de plus pour les payer en 2014.

Or, les locataires souhaitent à leur tour bénéficier de délais pour évaluer l'impact sur leur loyer.

Puisque le budget de Montréal a été retardé, Catherine Tragnée, du Regroupement des comités logement et associations de locataires, demande au ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault, d'accorder un peu de répit aux locataires montréalais.

La porte-parole du RCLALQ estime que les locataires devraient eux aussi avoir plus de temps pour faire les calculs et connaître l'effet de ces augmentations de taxes sur le prix de leur logement.

Mme Tragnée précise que la variation des taxes foncières constitue l'une des composantes des règles de fixation des loyers. Ainsi, toute augmentation est refilée aux locataires au prorata du loyer payé.

Les locataires doivent connaître quelle est l'ampleur des augmentations afin de déterminer s'ils peuvent contester la hausse ou tenter de trouver un nouveau logement, ajoute-t-elle.

Certains arrondissements de Montréal sont plus touchés que d'autres par les hausses décrétées pour 2014.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer