Source ID:; App Source:

Le numéro deux du Mouvement lavallois claque la porte

Émilio Migliozzi... (Photo tirée d'internet)

Agrandir

Émilio Migliozzi

Photo tirée d'internet

Dénonçant les «orientations et les choix engagés dernièrement» par son parti, Émilio Migliozzi, numéro deux de la principale force d'opposition à Laval, le Mouvement lavallois (ML), a annoncé qu'il avait remis sa démission.

La récente nomination de Marc Demers comme candidat du ML à la mairie de Laval fait partie des éléments qui ont précipité son départ, a admis M. Migliozzi en entrevue. «Ça inclut ça, ça en fait partie. Les allégeances et les orientations étaient dans différentes directions. Mais je veux pas donner d'exemple concret, j'étais un officier du parti, je suis tenu à la confidentialité.»

La démission de M. Migliozzi date en fait du 5 juin et n'a été annoncée qu'aujourd'hui par le principal intéressé, par communiqué. Dans l'hebdomadaire local, Le Courrier Laval, le nouveau chef Marc Demers affirme avoir accepté cette décision avec «tristesse». «J'aurais aimé travailler avec lui. Il y avait divergences d'opinions. Je ne veux pas juger ses raisons.»

M. Migliozzi se dit «en réflexion» quant à son avenir et veut «déterminer quelles sont les meilleures résolutions à prendre dans les circonstances» pour servir ses concitoyens. Candidat indépendant à la mairie en 2005, alors qu'il a récolté 4,98% des voix, il s'était joint au Mouvement lavallois en 2009 et a brigué les suffrages dans le district L'Orée du Bois Il avait obtenu 33% des voix devant la candidate du PRO des Lavallois, France Dubreuil.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer