Source ID:; App Source:

Maire intérimaire: vers une course à quatre

L'hôtel de ville de Montréal.... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'hôtel de ville de Montréal.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

À quelques heures de l'annonce attendue de la démission de Michael Applebaum, les tractations entre les conseillers montréalais pour lui trouver un remplaçant vont bon train. Quatre noms semblent déjà se dégager: Helen Fotopulos, Alan DeSousa, François Croteau et Laurent Blanchard.

La première est clairement le choix de la dizaine de conseillers que compte l'équipe Coderre,  dirigés par Anie Samson. «On essaie d'avoir quelqu'un qui va rassembler tout le monde, a expliqué en point de presse Mme Samson. Je souhaite qu'on ait un candidat qui va nous emmener correctement jusqu'en novembre sans vouloir tout changer. On ne veut pas recommencer les déchirements comme en novembre dernier.»

Mme Fotopulos s'est dite «flattée» que son nom circule et n'a pas nié que le poste l'intéressait. «Je ne fais pas campagne. Les défis en politique municipale, c'est ce que je cherche. Montréal ne doit pas être laissé dans le vide administratif. Les discussions vont se poursuivre.» Elle a rappelé qu'elle s'était déjà présentée en novembre dernier pour succéder à Gérald Tremblay mais n'avait recueilli que cinq voix chez ses collègues d'Union Montréal. «Ce sont les conseillers qui vont décider, je respecte la démocratie.»

Selon plusieurs sources, le maire de l'arrondissement Rosemont-La-Petite-Patrie, François Croteau, serait le choix de Projet Montréal, dirigé par Richard Bergeron.

Alan DeSousa, maire de l'arrondissement de Saint-Laurent, serait quant à lui pressenti par un fort groupe d'anciens conseillers d'Union Montréal. Il s'est montré prudent à confirmer son intérêt, du moins tant que le maire Applebaum n'aura pas formellement démissionné. «Si le poste est ouvert, il faut trouver une personne intègre, compétente et qui peut rassembler un consensus. On va aller consulter nos collègues. Mais il n'y aura pas de chevalier dans son armure brillante qui va arriver pour sauver la ville. La confiance est basée sur l'action.»

 Démission «en fin de journée ou demain»

Quant au président du comité exécutif, Laurent Blanchard, sa candidature est moussée par ses ex-collègues de Vision Montréal, et surtout par son chef Louise Harel. Réal Ménard, maire de l'arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, estime que la nomination de M. Blanchard serait «tout indiquée». C'est d'ailleurs le président du comité exécutif qui a annoncé au conseil ce matin que Michael Applebaum compte annoncer sa démission «soit en fin de journée, soit demain». Sa déclaration serait déjà rédigée mais doit être revue par son avocat, a-t-il précisé.

«M. Applebaum va faire une déclaration et j'ai cru comprendre qu'elle irait dans le sens de la quasi-unanimité qui s'est dégagée dans ce conseil», a-t-il expliqué.

La Ville de Montréal, a-t-il ajouté, ne paiera pas un sou pour la défense de celui qui est toujours maire. «Il a pris son propre avocat.»

Moins de sept mois après avoir été élu par ses pairs pour succéder à Gérald Tremblay, par un vote serré des conseillers de 31 voix contre 29, Michael Applebaum a été arrêté lundi matin. Il fait face à 14 chefs d'accusation, notamment liés à des dizaines de milliers de dollars qu'il aurait empochés en pots-de-vin liés à deux projets immobiliers dans son arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce entre 2006 et 2011, alors qu'il en était maire.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer