Le grand patron du Service de police de la ville de Montréal (SPVM), Marc Parent, a rencontré ce matin des élus du Plateau-Mont-Royal afin de discuter des suites de l'«affaire 728».

Publié le 23 nov. 2012
Philippe Teisceira-Lessard LA PRESSE

Le maire de l'arrondissement, Luc Ferrandez, la députée de Laurier-Sainte-Marie, Hélène Laverdière, et le député de Mercier, Amir Khadir, étaient attendus à 10h au quartier général de la police. Leur rencontre avec le directeur Marc Parent devait durer environ une heure.

«Ça s'est déroulé dans notre quartier: 728, c'était sur Papineau, a rappelé Amir Khadir. On compte l'entendre nous dire où il en est et partager nos préoccupations.»

M. Khadir a ajouté qu'il demanderait à Marc Parent la mise en place d'une police plus communautaire. «On est dans un autre paradigme, malheureusement, on est dans une police paramilitaire», a-t-il affirmé.

L'agente Stéfanie Trudeau, aussi connue sous son numéro matricule 728, est revenue sous les projecteurs de l'actualité au début du mois d'octobre, à la suite d'une intervention musclée et controversée. Sur des enregistrements réalisés à ce moment, on l'entend insulter copieusement des citoyens. Marc Parent l'a suspendue de ses fonctions.

Le week-end dernier, le directeur Parent a annoncé que le dossier d'enquête sur l'incident était prêt et serait transmis au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP). Les enquêteurs ont interrogé 80 témoins - une trentaine de policiers et une cinquantaine de civils, selon M. Parent.

Il a toutefois refusé de dévoiler les conclusions du rapport.