Deux candidats se lancent officiellement dans la course à la mairie de Laval. Il s'agit d'Alexandre Duplessis, conseiller dans Saint-Martin, qui a l'appui du comité exécutif, et de Jacques St-Jean, responsable du district Saint-François.

Mis à jour le 20 nov. 2012
Gabrielle Duchaine LA PRESSE

Un vote sera tenu cette semaine au cours d'une séance extraordinaire du conseil municipal. Selon plusieurs sources, c'est M. Duplessis, le plus jeune conseiller de la ville, qui part grand favori. Il a la bénédiction des membres du comité exécutif, dont il fait partie, et détiendrait la majorité des appuis parmi les autres élus.

Jacques St-Jean, qui a près de 20 ans d'expérience en politique municipale, pourrait pour sa part compter sur le vote d'au moins cinq conseillers, avons-nous appris.

Pour l'opposition, cette course n'est que de la poudre aux yeux. «Les dés sont pipés, rage Robert Bordeleau, chef du Parti au service du citoyen (PSC). Une ligne de parti, on ne change pas ça du jour au lendemain.»

Rappelons qu'hier, moins de 48 heures avant le début officiel de la course à la mairie, l'ex-parti de Gilles Vaillancourt, le PRO des Lavallois, s'est sabordé. Les 20 conseillers ont décidé à l'unanimité de dissoudre le parti et de siéger à titre d'indépendants au conseil municipal. «Une farce», selon M Bordeleau, qui est convaincu que la place est déjà réservée à Alexandre Duplessis, que plusieurs voient comme le dauphin du maire sortant.

«Il va afficher le même mépris et la même arrogance que Gilles Vaillancourt», croit le chef de l'opposition.

-Avec La Presse Canadienne

-Plus de détails à venir...

Photo fournie par le parti PRO des Lavallois

Jacques St-Jean