Décrit comme un «spaghetti de béton», le carrefour Henri-Bourassa-Pie-IX, dans le nord de Montréal, sera complètement redessiné d'ici à 2014. À la structure vieillissante en étage comprenant de multiples bretelles succédera un vrai carrefour urbain, avec trois places publiques, une oeuvre d'art marquante, un projet résidentiel et un centre sportif et communautaire, a annoncé la Ville hier.

Mis à jour le 16 févr. 2012
Karim Benessaieh LA PRESSE

Conséquence de cet ambitieux programme: le projet coûtera finalement 54,2 millions au lieu des 35 millions précédemment annoncés, une hausse de 55%. «Nous allons non seulement éliminer un spaghetti de béton, mais aussi créer un environnement favorable pour le développement de tout un secteur», a défendu en point de presse Michel Bissonnet, responsable du transport au comité exécutif. Son collègue Gilles De Guire, maire de l'arrondissement de Montréal-Nord, voit quant à lui ce projet comme «le coup d'envoi d'un projet encore plus grand, la requalification du boulevard Pie-IX».

C'est que la nouvelle conception de cette entrée urbaine permettra de libérer plus de 150 000 pieds carrés de terrain, pour lesquels on espère attirer des investissements de plus de 180 millions dans une zone plutôt négligée. En y ajoutant plus de 200 arbres, des espaces publics et une oeuvre d'art de prestige, on espère rendre le lieu plus attirant pour la construction résidentielle, a précisé M. De Guire.