L'avocat Thomas Kiriazis a reçu de nouvelles menaces, vendredi matin. Deux des voitures familiales ont été la cible de cocktails Molotov, dans le stationnement de sa résidence à Outremont.

Un début d'incendie a rapidement été maîtrisé. Cette agression fait suite à une série de menaces qu'a reçues l'avocat.

Le 11 octobre, vers 5h, deux cocktails Molotov ont heurté une fenêtre de la salle de séjour, sans s'enflammer ni faire de blessé.

Le 13 octobre, un individu a appelé à son bureau de Laval en disant à sa secrétaire que M. Kiriazis serait mort trois jours plus tard. Hier, Me Kiriazis n'a pas rappelé La Presse.

Au cours de conversations précédentes, il nous avait dit ne pas connaître les raisons de ces menaces. Il croit qu'elles peuvent être liées aux dossiers de deux clients.

Thomas Kiriazis, spécialiste en litige d'affaires, est l'un des deux associés du cabinet Angelopoulos Kiriazis. L'autre associé est Basile Angelopoulos, qui est également vice-président du comité exécutif de la Ville de Laval.