Le tout nouveau pavillon du MBAM devait avoir une vue imprenable sur le mont Royal. Dans le plan des architectes, les visiteurs devaient pouvoir contempler les oeuvres d'art tout en admirant la montagne.

Gabriel Béland LA PRESSE

Mais tout ça est maintenant mis en péril par le projet de construction d'une tour de 25 m tout près du musée, a appris La Presse. Cette tour d'habitation, qui serait érigée sur le terrain où se trouve l'actuelle maison Redpath, contreviendrait au règlement d'urbanisme de l'arrondissement et viendrait bloquer la vue sur le mont Royal, dénonce le Musée des beaux-arts de Montréal.

Sa directrice générale, Nathalie Bondil, a même écrit au maire Gérald Tremblay pour l'exhorter à bloquer le projet. Elle demande que le futur immeuble, situé à un jet de pierre du musée et de son annexe, respecte le plan d'urbanisme et n'excède pas 16 m de hauteur.

«Le Musée s'est astreint à concevoir son projet d'annexe en fonction du règlement de zonage, rappelle le directeur de l'administration du MBAM, Paul Lavallée. La Ville nous a obligés à en limiter le volume. Et puis arrive ce projet d'un promoteur privé qui, lui, obtient une dérogation. C'est majeur.»

Sept étages plutôt que trois

Amos et Michael Sochaczevski, propriétaires de la maison Redpath, veulent la démolir presque entièrement. À la place de l'immeuble patrimonial, ils entendent ériger une tour de 25 m et 7 étages, même si le règlement d'urbanisme interdit de dépasser 16 m et 3 étages. Ville-Marie et son maire, Gérald Tremblay, ont donné leur accord au projet et à une série de dérogations au règlement d'urbanisme le 8 novembre dernier.

Paul Lavallée n'hésite pas à qualifier le projet de «néfaste» pour le Musée. Il rappelle que la verrière qui couronne le nouveau pavillon de 40 millions a été construite justement pour la vue sur la montagne. «Le design de la verrière veut permettre au public de voir la montagne, dit-il. Tout ça va être bloqué. Ça va tout bousiller.»

«C'est inacceptable», dénonce l'architecte responsable de l'annexe du musée, Claude Provencher, associé de la firme Provencher Roy " Associés. «Quand on a conçu la verrière, on ne s'attendait pas à se retrouver avec un édifice d'une telle hauteur» tout près.

Le MBAM a fait faire une étude d'impact pour savoir comment la construction d'une tour de sept étages à la place de la maison Redpath allait nuire à son nouveau pavillon. Les conclusions sont éloquentes: la vue sur la montagne est presque complètement obstruée par la tour, constate-t-on sur une simulation (photos ci-dessus).

Le nouveau pavillon du musée a été aménagé juste en face de l'actuel Musée des beaux-arts, dans l'ancienne église Erskine and American.

Le Musée espère avec cette annexe doubler la superficie qu'il consacre à l'art canadien. Le pavillon, dont la construction sera achevée dans quatre semaines, doit être inauguré en septembre.

L'arrondissement doit encore approuver le projet en troisième lecture au début du mois de février. Les deux conseillers de l'opposition - François Robillard, de Vision Montréal, et Pierre Mainville, de Projet Montréal - devraient voter contre. Tout indique que les conseillers d'Union Montréal voteront pour, y compris le maire de Montréal et de l'arrondissement, Gérald Tremblay.