Source ID:; App Source:

L'ex-directeur général d'Outremont passé à tabac

Pierre Chapuis... (Archives La Presse)

Agrandir

Pierre Chapuis

Archives La Presse

L'ancien directeur général d'Outremont a été passé à tabac à son arrivée au bureau lundi matin. Pierre A. Chapuis, qui est maintenant directeur de l'aménagement urbain et du patrimoine, a été agressé à quelques mètres à peine du bureau d'arrondissement.

Peu après 7h30, M. Chapuis a garé sa voiture dans la rue Davaar. Alors qu'il franchissait les quelques mètres qui séparaient son véhicule de son lieu de travail, il a été apostrophé et roué de coups de bâton par un individu qui a pris le large tout de suite après.

La victime s'est ensuite réfugiée dans le bureau d'arrondissement et a appelé les policiers.

«Quand je suis arrivé au bureau, il y avait une ambulance et trois voitures de police qui étaient stationnées devant», a relaté Sylvain Leclerc, porte-parole de l'arrondissement.

Pierre A. Chapuis a été transporté à l'hôpital, et il a obtenu son congé plus tard dans la journée. Il est couvert d'ecchymoses, mais ses blessures ne sont pas graves, a indiqué le porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Yannick Ouimet.

Jointe lundi soir à son domicile, la conjointe de M. Chapuis a confirmé qu'il était à la maison et qu'il «va bien». Elle a toutefois indiqué qu'il n'accorderait aucune entrevue. «Je préférerais que vous parliez à la Ville ou à la police», a dit la femme, qui n'a pas voulu se nommer.

Mobiles inconnus

La police de Montréal, qui a ouvert une enquête, ignore pour l'instant les mobiles de l'agression, a indiqué Yannick Ouimet. Les collègues de la victime sont également «dans le noir», selon Sylvain Leclerc.

«La personne qui l'a attaqué n'a pas parlé, a-t-il indiqué. Les policiers ont interrogé M. Chapuis, mais on ignore toujours pourquoi il a été attaqué.» Des agents de sécurité ont monté la garde devant le bureau d'arrondissement pour le reste de la journée.

Soulignons que Pierre A. Chapuis était responsable de la réalisation du Centre communautaire intergénérationnel (CCI) d'Outremont. Le projet, qui comprend un gymnase et des salles de loisirs, a suscité la controverse au cours des dernières années.

La Sûreté du Québec (SQ) enquête depuis deux ans sur les dépassements de coûts liés au contrat de construction du CCI, dont la facture a atteint 11,4 millions au lieu des 6,6 millions prévus initialement.

Après avoir reçu de «nouvelles informations», les enquêteurs ont mené une importante perquisition, en mai dernier, pour saisir les documents relatifs à ce projet.

Opération Marteau

Gilles Mitchell, porte-parole de la SQ, n'a pas voulu préciser si Pierre A. Chapuis a été interrogé dans le cadre de l'opération Marteau, invoquant la Loi sur l'accès à l'information. Le sergent Mitchell n'a pas voulu spéculer sur un possible lien entre l'enquête en cours et l'agression.

Rappelons que, le 26 avril, les enquêteurs de l'opération Marteau ont arrêté l'ancien maire d'Outremont, Stéphane Harbour, Yves Mailhot, ancien directeur général de cet arrondissement, et Jean-Claude Patenaude, ancien attaché politique de M. Harbour et ex-directeur adjoint de l'arrondissement.

Les trois hommes ont plaidé non coupable la semaine dernière aux nombreuses accusations de fraude, de complot et d'utilisation de faux documents qui pèsent sur eux.

En octobre 2007, des rapports de la firme comptable KPMG ont blâmé le maire Harbour pour avoir fait usage de prête-nom afin de se faire rembourser des cours d'anglais privés et des frais de repas. Il était aussi indiqué que le maire avait effectué d'importants achats d'alcool.

La mairesse de l'arrondissement Outremont, Marie Cinq-Mars, n'a pas rappelé La Presse lundi.




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer