Source ID:; App Source:

Zampino quitte son poste chez Dessau

  ... (Photo: Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

  

Photo: Ivanoh Demers, La Presse

André Noël
André Noël
La Presse

(Montréal) Nouveau rebondissement dans l'affaire des compteurs d'eau. L'ex-président du comité exécutif de la Ville de Montréal démissionne de ses fonctions chez Dessau et reconnaît que son voyage sur le bateau de l'entrepreneur Tony Accurso «fut une maladresse», tout en défendant son intégrité.

Frank Zampino a remis sa démission à titre de vice-président principal et chef de la direction financière chez Dessau, lundi, en raison de la controverse qui entoure son voyage sur le bateau de l'homme d'affaires Tony Accurso, en janvier 2007, alors qu'il était président du comité exécutif de la Ville de Montréal.À cette époque, la Ville de Montréal se trouvait dans un processus d'attribution du plus important contrat de son histoire, celui des compteurs d'eau dans les immeubles industriels, commerciaux et institutionnels, et des chambres de vannes dans tout le réseau de distribution d'eau. D'une valeur de 356 millions, le contrat a été alloué au consortium GÉNIeau, formé par Dessau et Simard-Beaudry, une entreprise appartenant à M. Accurso.

Le groupe d'ingénieurs Dessau a accepté la démission de M. Zampino, qu'il avait embauché à un salaire annuel de 400 000$ le 12 janvier dernier, soit six mois après son départ du comité exécutif de la Ville.

«M. Zampino a convenu avec la haute direction de Dessau que, même s'il n'est pas intervenu dans le processus d'octroi d'un contrat au consortium GÉNIeau lorsqu'il était membre du comité exécutif de la Ville de Montréal, il était préférable qu'il quitte son poste, afin que la controverse liée à ses fonctions antérieures n'entache d'aucune façon l'intégrité de Dessau et sa capacité à mener à bien son plan d'affaires», indique le groupe.

«J'ai pris cette décision par respect pour les hauts dirigeants et les 4000 employés de Dessau, constatant que l'acharnement médiatique dont je fais l'objet, alors qu'on attaque mon intégrité sans relâche et sans la moindre démonstration, peut nuire à l'organisation», a déclaré M. Zampino dans un communiqué.

Deux sources proches du dossier et convaincues de l'intégrité de M. Zampino affirment que sa femme et lui encaissent mal le dénouement des événements.

L'ancien président du comité exécutif se dit «satisfait» que le maire Gérald Tremblay ait demandé au Vérificateur général de la Ville, la semaine dernière, de faire toute la lumière sur l'octroi du contrat de l'eau au consortium GÉNIeau: «C'est seulement de cette façon que l'on pourra stopper les insinuations tendancieuses qui ternissent mon image et celle de l'ensemble de la classe politique en exposant clairement la rigueur qui prévaut dans tous les processus d'appels d'offres publics de Montréal.»

M. Zampino reconnaît toutefois que son voyage sur le bateau de Tony Accurso «fut une maladresse». Il affirme avoir acquitté les factures de transport et de séjour, «afin de démarquer clairement la limite entre une vacance passée avec des amis et un voyage avec des relations d'affaires», mais il refuse néanmoins de publier ces factures.

«J'ai commis une maladresse et je le reconnais pleinement, ajoute-t-il dans son communiqué. J'aurais dû refuser l'invitation. Je constate maintenant que ces séjours étaient inappropriés dans les circonstances et si c'était à refaire, j'agirais différemment.»

Son offre de remettre les factures et les chèques s'adressait au maire personnellement, précise-t-il, soulignant par ailleurs que «certains» insistent toujours pour qu'il les rende publiques. «Je ne le ferai pas et je ne me soumettrai pas à cette inquisition, déclare-t-il. Je considère que ces documents sont strictement personnels, qu'ils n'ont pas à être partagés avec tout le monde, notamment parce qu'ils renferment des informations personnelles.»

Le cabinet du maire a indiqué hier qu'il réclamait ces factures et ces chèques depuis 12 jours. De son côté, Dessau, deuxième firme d'ingénierie-construction au Québec, insiste sur le fait que le contrat obtenu par le consortium GÉNIeau fait suite à un appel d'offres public en bonne et due forme. «GÉNIeau a respecté toutes les règles relatives au processus d'appel d'offres», ajoute son communiqué. Dessau entend collaborer à l'enquête du Vérificateur de la Ville.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Michèle Ouimet | Les factures de Frank Zampino

    Michèle Ouimet

    Les factures de Frank Zampino

    Hier, Frank Zampino, l'ancien bras droit du maire Gérald Tremblay, a démissionné de son poste de vice-président chez Dessau. »

  • Yves Boisvert | Si j'étais maire

    Yves Boisvert

    Si j'étais maire

    Je peux me tromper, mais me semble que si j'étais maire de Montréal ou de Saint-Cyrille-de-Wendover et qu'on venait jeter des doutes sur le plus gros... »

  • Attribution du contrat à GÉNIeau: Zampino est intervenu

    Grand Montréal

    Attribution du contrat à GÉNIeau: Zampino est intervenu

    Frank Zampino est bel et bien intervenu au conseil municipal de Montréal pour appuyer l'octroi du contrat des compteurs d'eau au consortium GÉNIeau,... »

La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer