Source ID:; App Source:

Pointe-aux-Trembles: «blessé», le maire songe à la retraite

Le controversé projet de construction d'une maison de la culture et de bureaux d'arrondissement dans le parc René-Masson du quartier Pointe-aux-Trembles est abandonné. Bouleversé par cette décision prise par ses collègues d'Union Montréal, le maire de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Cosmo Maciocia, pourrait annoncer sa retraite politique la semaine prochaine.

Le projet prévoyait la construction d'un bâtiment de quatre étages, d'une salle de spectacles de 400 places, de studios et de salles d'expositions culturelles. Le Conseil régional de l'environnement de Montréal s'y était opposé, de même que des citoyens de l'arrondissement et la conseillère de Vision Montréal Suzanne Décarie, qui estimait que d'autres emplacements pourraient mieux se prêter à une telle construction. L'arrondissement avait quand même reçu le certificat d'autorisation du ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs. Il avait alors octroyé le contrat de 19,8 millions à Dessau pour réaliser les travaux, l'automne dernier.

 

Mardi, les conseillers d'Union Montréal, sans le maire Maciocia, ont adopté une résolution pour annuler le projet. «Je me sens blessé par cette décision car j'ai travaillé pendant quatre ans sur ce projet, a dit le maire à La Presse, hier, alors qu'il quittait le Québec pour le congé pascal. Ce projet ne coûtait rien aux contribuables de l'arrondissement. L'investissement correspondait aux loyers qu'on paie actuellement et on recevait l'aide des gouvernements. C'est très décevant car, de toute façon, on aura besoin de telles infrastructures un jour ou l'autre.»

M. Maciocia ne croit pas au prétexte de la crise économique que les conseillers d'Union Montréal de cet arrondissement ont invoqué, d'autant que c'est justement en période de crise économique qu'on doit mettre de l'avant de tels projets. En fait, depuis qu'il a proposé dans La Presse que Montréal passe de 19 à 10 arrondissements, M. Maciocia se fait montrer la porte, même si de nombreux citoyens avaient appuyé sa proposition. Le divorce semble consommé entre lui et ses collègues du parti du maire Gérald Tremblay. Le conseiller Joe Magri est même déjà pressenti pour le remplacer. Au retour de son congé, la semaine prochaine, Cosmo Maciocia annoncera sa décision.

«Je vais réfléchir pendant la fin de semaine», a-t-il indiqué.

Du côté de l'opposition, Suzanne Décarie jubile de voir l'arrêt du projet sur lequel Dessau avait commencé à travailler. «Voilà enfin une décision responsable prise par les élus, a-t-elle dit. Ça fait plus d'un an que je dénonçais cette injection de fonds publics. Le projet était mal ficelé. Je vais demander combien on a déjà dépensé là-dessus. On va voir ce qu'il est possible de récupérer.»

La Presse a annoncé la nouvelle à Pauline Lussier, qui faisait partie d'un regroupement de citoyens opposé au fait que la construction soit réalisée dans un parc. «Je suis étonnée et contente, a-t-elle dit. Avec ce qu'on lit ces jours-ci sur la gestion de la Ville de Montréal, plusieurs choses sont sur la sellette. C'était quand même un projet de 22 millions. Alors avec les coupes qu'on demande aux arrondissements, c'était énorme.»

 




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer