Source ID:; App Source:

La Station centrale s'adresse à la cour

Nouveau rebondissement dans le dossier de l'îlot Voyageur. La Station centrale... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Nouveau rebondissement dans le dossier de l'îlot Voyageur. La Station centrale d'autobus Montréal, qui gère le terminus d'autocars dans le pavillon en construction, s'adresse à la Cour supérieure pour bénéficier d'un meilleur aménagement pour ses chauffeurs.

«La Station se voit littéralement prise en otage par le litige existant entre l'UQAM et la firme immobilière Busac», a déclaré hier Gilles Corriveau, porte-parole de la Station centrale d'autobus Montréal.

La Station a déposé une requête en Cour supérieure vendredi. Elle souhaite qu'un juge émette une injonction afin de forcer l'UQAM, Busac et le ministère de l'Éducation à trouver une solution.

L'îlot Voyageur, construit sur le terrain de l'ancienne gare d'autobus, devait offrir à la Station centrale de nouveaux locaux intérieurs. Or, le chantier est laissé à l'abandon depuis le printemps dernier en raison des problèmes financiers de l'UQAM.

«Les chauffeurs doivent garer leur autobus dans un stationnement loué à la Bibliothèque nationale et emprunter des rues trop étroites pour se rendre au quai d'embarquement, ce qui constitue une menace pour le public», a dit M. Corriveau.

La Station demande d'avoir immédiatement accès aux locaux de la nouvelle gare, ce qui nécessite des «aménagements mineurs au nouvel édifice». Sa requête sera entendue à la mi-janvier.

L'UQAM et le gouvernement n'ont pas souhaité commenter la situation, hier, tandis que la firme Busac n'a pas répondu à notre appel.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer