(New York) Étape symbolique, les éoliennes ont pour la première fois aux États-Unis produit en une journée plus d’électricité que le charbon ou le nucléaire, a indiqué jeudi l’agence américaine d’information sur l’énergie (EIA).

Publié le 14 avril
Agence France-Presse

Elles ont généré au total, le 29 mars, 2017 gigawatts-heures d’électricité, le gaz naturel restant la première source dans le pays, détaille l’agence dans un blogue.

Les éoliennes avaient déjà temporairement produit plus d’énergie que le charbon ou le nucléaire, mais jamais les deux en même temps.  

Il n’est pas certain toutefois que cette performance se reproduise régulièrement à court terme.

La capacité totale d’énergie que les éoliennes peuvent produire dépasse déjà celle du nucléaire depuis septembre 2019. Mais leur utilisation reste par nature intermittente et leur facteur de charge, c’est-à-dire le taux moyen de fonctionnement, était de 35 % en 2021, contre 93 % pour le nucléaire, précise l’EIA.

Le 29 mars, la situation était particulièrement favorable, les vents étant particulièrement forts ce jour-là.

Et la demande d’électricité tendant à être plus faible au printemps, certains générateurs fonctionnant au charbon ou au nucléaire étaient à marche ralentie.  

Il est par ailleurs souvent demandé à ces générateurs de réduire leur production les jours où les vents soufflent vivement afin d’ajuster l’offre à la demande.

Aussi l’EIA ne s’attend pas à ce que la production mensuelle des éoliennes dépasse celle du charbon ou du nucléaire en 2022 ou 2023.

À plus long terme toutefois, l’EIA prédit qu’avec la croissance du solaire et de l’éolien, les énergies renouvelables produiront 44 % de l’électricité des États-Unis en 2050 contre 21 % actuellement.