La MRC de Roussillon demande à la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) ainsi qu’aux gouvernements du Québec et du Canada de l’aider à protéger des terrains où se trouvent des boisés à grande valeur écologique du Corridor vert Châteauguay-Léry.

Nicolas Bérubé Nicolas Bérubé
La Presse

« La MRC de Roussillon et les 11 maires ont pris un engagement unanime en vue de protéger ces boisés à Châteauguay et à Léry, explique Christian Ouellette, préfet de la MRC de Roussillon et maire de Delson. C’est historique, ce qui vient de se passer. »

À la séance du conseil du 27 janvier, les maires ont adopté une résolution d’engagement pour la réalisation d’un plan d’action « visant la création d’une aire protégée par l’acquisition de la majorité des terrains de propriété privée situés en affectation “conservation viable” dans le Corridor vert Châteauguay-Léry.

« Nous souhaitons nous asseoir rapidement avec la CMM pour travailler à l’élaboration conjointe d’un plan d’action qui permettra de faire l’acquisition des terrains à une juste valeur marchande et de préserver nos milieux naturels si précieux pour la biodiversité », note M. Ouellette.

Guy Turcotte, de l’organisation SOS Forêt Fernand-Séguin, se dit heureux de cette orientation, même si les élus viennent de s’engager à protéger « la majorité » des terrains, alors que les citoyens sondés lors d’une consultation publique veulent que « la totalité » des terrains soit protégée.

« Le mot “majorité” est un peu plus mou que le mot “totalité”, dit-il. Mais on avance, c’est une belle ouverture. On demande aux gouvernements supérieurs d’intervenir, car ils ont un rôle, eux aussi. La balle est maintenant dans le camp de la CMM, du gouvernement du Québec et du Canada, qui doivent prendre le dossier en main. »

Des propriétaires des terrains poursuivent depuis plusieurs années la ville de Léry, la MRC Roussillon et la Communauté métropolitaine de Montréal pour plus de 44 millions de dollars alléguant que la protection intégrale des terrains constituait une « expropriation déguisée ».

La MRC note que « l’adoption du règlement 215 est prévue à l’occasion de la prochaine séance ordinaire du conseil, dans une perspective défensive et intérimaire, en attendant un plan d’action pour l’acquisition des terrains à leur juste valeur marchande ».

Le Corridor vert Châteauguay-Léry a été convoité à multiples reprises pour y faire du développement immobilier ces dernières années, projets que les citoyens ont rejetés les uns après les autres.

La MRC de Roussillon est l’une des plus déboisées de la Montérégie : elle a moins 8 % de couvert forestier, alors que l’objectif de la Communauté métropolitaine de Montréal est d’avoir 17 % de couvert forestier.