Des grimpeurs du groupe Extinction Rébellion Québec ont escaladé un panneau publicitaire dans le secteur du Mile-End, à Montréal, pour y installer un message sur la cause environnementale.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

Des membres du groupe ont remplacé la publicité par leur propre message dans la nuit de dimanche à lundi, sans se faire repérer.

« Ça va bien brûler », peut-on désormais lire à l'angle des avenues du Parc et Fairmount, avec le logo d’Extinction Rébellion visible sur la nouvelle affiche. Le slogan fait référence aux incendies de forêt qui ravagent la Californie.

Avec cette action « inspirée des stratégies de luttes non violentes », la branche québécoise d’Extinction Rébellion souhaite inciter la population à manifester en grand nombre samedi pour éviter davantage de catastrophes naturelles, explique Louis Ramirez, un porte-parole du groupe.

Samedi le 26 septembre, plusieurs actions citoyennes pour le climat sont prévues à Montréal et dans d’autres villes à travers le monde.

« Seule l'action citoyenne peut forcer l'action climatique et sociale », lit-on dans un communiqué diffusé par Extinction Rébellion.

«En tant que société, nous avons un choix à faire. Nous pouvons retourner en arrière après la pandémie ou saisir l'occasion de résoudre nos problèmes une bonne fois pour toutes.», ajoute M. Ramirez.