(Vancouver) La qualité de l’air à Vancouver est parmi les pires au monde, a déclaré Environnement Canada lundi, tandis que la fumée des incendies de forêt continue de traverser la frontière des États-Unis, atteignant même certaines parties de l’Alberta.

La Presse Canadienne

Un avis sur la qualité de l’air a été publié pour une septième journée consécutive à Vancouver et la situation devrait perdurer jusqu’à la fin de semaine.

Le répit ne viendra pas rapidement pour les résidants de la Colombie-Britannique, car l’air ne devrait s’améliorer que légèrement dans les prochains jours, a déclaré Blaine Lowry, météorologue à Environnement Canada.

« Ils peuvent s’attendre à un bref sursis en milieu de semaine. Mais en ce qui a trait à une véritable amélioration de la qualité de l’air, il faudra sans doute attendre au week-end pour que cela se produise », a affirmé M. Lowry.

L’indice de qualité de l’air à Vancouver a montré des conditions de fumée si mauvaises, lundi, que la ville a été classée parmi les pires des grandes villes du monde, avec Portland, Oregon et Delhi.

L’indice utilise une échelle d’un à dix pour classer le risque lié à l’air stagnant ou enfumé et place actuellement le risque à dix ou plus pour toute la province, sauf une partie du nord.

Une brume dense semblable à du brouillard enveloppait lundi de nombreuses villes, de Victoria et Vancouver à l’est jusqu’à Kelowna, Kamloops et la région de Kootenay, transformant le jour en un crépuscule brumeux et teinté de fumée.

Lundi, Postes Canada a annoncé qu’elle suspendait la livraison pour la journée dans les régions du centre et du sud de la Colombie-Britannique en raison des conditions atmosphériques dangereuses.

Et la médecin-hygiéniste en chef de la province, la Dre Bonnie Henry, a conseillé aux gens de garder les fenêtres fermées pour empêcher la fumée de pénétrer et de porter un masque bien ajusté à l’extérieur pour aider à réduire la consommation de fumée.

La fumée provient de centaines d’incendies de forêt qui brûlent en Californie, en Oregon et à Washington, qui ont détruit des communautés entières et tué au moins 35 personnes. Elle a également soufflé vers quatre régions du sud-ouest de l’Alberta le long des Rocheuses, mais le bureau météorologique a déclaré que la fumée était susceptible de quitter la province de l’Alberta lundi soir.

Environnement Canada conseille aux personnes atteintes de maladies chroniques ou d’infections aiguës comme la COVID-19 de reporter ou de réduire l’activité physique en plein air jusqu’à ce que l’avis soit levé, surtout si la respiration est inconfortable.

Cet article a été produit avec l’aide financière des Bourses Facebook et La Presse Canadienne pour les nouvelles.