(Bruxelles) La militante écologiste suédoise Greta Thunberg a critiqué mercredi l’Union européenne, qui « prétend » être un « leader » sur le changement climatique, l’accusant de poursuivre une politique favorable aux énergies fossiles, lors d’une intervention à Bruxelles devant les eurodéputés.

Agence France-Presse

La jeune fille s’est exprimée dans l’enceinte du Parlement européen au moment même où la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, présentait son projet de « loi climat » pour l’UE, destinée à inscrire dans le marbre l’objectif de neutralité carbone en 2050.

« Vous êtes ici à essayer de créer des lois et des politiques […] en prétendant que vous pouvez être un leader en matière de climat, tout en continuant à construire et à subventionner de nouvelles infrastructures pour les combustibles fossiles », a-t-elle affirmé debout face aux eurodéputées.

« Il faut mettre un terme à cette situation », a tranché l’adolescente, sourcils froncés, en pull gris bleu.

Elle a qualifié la loi « climat » de la Commission de « capitulation », jugeant qu’elle envoyait le signal « qu’une action réelle et suffisante était en cours, alors qu’en fait, ce n’est pas le cas ».

« Nous sommes toujours dans une crise qui n’a jamais été traitée comme une crise », a-t-elle dit. Or, a-t-elle lancé aux députés, « vous avez l’obligation » d’agir.