(Ottawa) Le gouvernement fédéral donne la note de passage au gouvernement de l’Alberta pour sa taxe sur les émissions de carbone industrielles.

La Presse canadienne

Le ministre de l’Environnement, Jonathan Wilkinson, a déclaré vendredi que son ministère reconnaissait que le prix de 30 $ la tonne imposé par l’Alberta sur les émissions de carbone des grandes industries était conforme aux exigences fédérales.

Toutefois, les batailles autour de l’enjeu climatique entre Ottawa et Edmonton se poursuivent, car dès le 1er janvier, le gouvernement fédéral commencera à appliquer sa taxe sur le carbone à l’achat de carburant en Alberta. La taxe s’applique notamment à l’essence, au gaz naturel et au propane.

L’Alberta disposait auparavant de sa propre taxe carbone sur la consommation d’essence, mais le premier ministre Jason Kenney et son Parti conservateur uni l’ont abolie dès leur accession au pouvoir plus tôt cette année.

Une surtaxe sur le carburant et une taxe sur le carbone pour les grandes industries sont les deux composantes du système national de tarification du carbone appliqué dans toutes les provinces qui ne disposent pas déjà d’un système équivalent.

Depuis avril, Ottawa applique la taxe sur le carburant en Saskatchewan, au Manitoba, en Ontario et au Nouveau-Brunswick. La Saskatchewan a été exemptée de la plupart des éléments de la grande industrie en raison de sa version jugée suffisamment forte par Ottawa.