L’enquête du ministère québécois de l’Environnement s’intensifie aux abords de la rivière des Outaouais pour déterminer la cause exacte de la mort de centaines de poissons au cours des dernières semaines.

Le Droit

Une porte-parole du ministère confirme qu’un poste de commandement mobile a été déployé près du traversier entre Masson et Cumberland « afin de poursuivre les vérifications en continu sur le terrain ».

> Lisez l'article complet sur le site internet du Droit