(Moncton) Des agents de Pêches et Océans Canada et des membres de la Garde côtière ont retiré 101 casiers de crabe des neiges perdus dans le golfe du Saint-Laurent dans le cadre d’efforts déployés pour protéger les baleines noires de l’Atlantique Nord, une espèce en voie de disparition.

La Presse canadienne

Le ministère des Pêches a indiqué que le retrait des cages avait également permis de sortir de l’eau plus de neuf kilomètres de corde.

L’opération de récupération annoncée la semaine dernière pour retrouver les « engins fantômes » s’est récemment déroulée sur trois jours.

Sept navires ont ciblé les zones du golfe où les pêcheurs ont signalé le plus grand nombre d’engins perdus ou manquants.

Depuis 2018, les pêcheurs du sud du golfe ont été tenus de signaler les engins de pêche perdus. Jusqu’à présent cette année, plus de 1000 engins ont été perdus.

La population de baleines noires de l’Atlantique Nord ne compte qu’environ 400 individus dans le monde. Depuis le début de l’année, huit sont mortes dans les eaux canadiennes.

Le ministère a indiqué que tout équipement légal signalé comme perdu serait restitué à son propriétaire, mais que tout équipement non signalé serait conservé à des fins d’enquête, ce qui pourrait donner lieu à des poursuites en justice.

Investissements dans la recherche

Par ailleurs, le gouvernement fédéral a annoncé mercredi dans la région du Bas-Saint-Laurent qu’il investirait 3 millions dans des projets scientifiques visant à protéger les baleines.

Ces fonds serviront notamment à mener des recherches sur de nouveaux outils pour mieux suivre les déplacements des baleines, et sur des technologies permettant aux marins et aux navires de détecter la présence des mammifères marins.

« Nous poursuivons nos efforts vigoureux pour protéger les espèces en péril d’un océan à l’autre. Les investissements d’aujourd’hui dans les sciences et la recherche contribueront à protéger ces mammifères marins, et à créer de bons emplois ici à Mont-Joli et partout au pays », a déclaré le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Jonathan Wilkinson, dans un communiqué.

Une autre baleine morte ?

Des agents fédéraux tentaient mercredi de confirmer si une baleine noire de l’Atlantique Nord morte, aperçue dimanche, représente un nouveau décès ou si le même animal avait déjà été vu le mois dernier.

Pêches et Océans Canada a déclaré dans un communiqué que le mammifère marin avait été aperçu pour la première fois au large de l’est du Cap-Breton le 21 juillet, dans un « état de décomposition avancé ».

Le ministère a déclaré mardi qu’il tentait de confirmer s’il s’agissait d’une autre baleine morte ou de la même que celle qui avait été vue le 24 juin dans la même région.

Cette année, huit baleines noires ont été retrouvées mortes dans les eaux canadiennes.