François Legault a proposé un programme de 8 millions pour encourager les producteurs de fruits et légumes québécois, mercredi, quelques heures avant sa rencontre avec le président de l'Union des producteurs agricoles, Marcel Groleau.

Publié le 5 sept. 2018
Martin Croteau LA PRESSE

De passage dans la circonscription de Huntingdon, en Montérégie, le chef caquiste a promis trois mesures pour favoriser les producteurs maraîchers.

Si elle est élue, la CAQ imposera à tous les organismes publics une cible minimale d'approvisionnement en produits locaux. M. Legault prévoit une enveloppe de 3 millions pour aider les producteurs à s'adapter aux besoins de ces clients institutionnels.

Un gouvernement caquiste augmenterait aussi le rabais d'électricité consenti par les producteurs en serre. Il pourrait atteindre jusqu'à 40%.

La CAQ souhaite ainsi doubler la superficie de culture en serre. Elle fait valoir que le Québec a pris du retard par rapport à l'Ontario: on n'y trouve que 95 hectares contre 318 dans la province voisine.

Enfin, M. Legault propose un programme de soutien de 2 millions pour accroître la production maraîchère par l'intermédiaire de la Financière agricole.

M. Legault rencontrera le grand patron de l'UPA, Marcel Groleau, mercredi après-midi. La semaine dernière, il avait été le seul chef à ne pas participer une réunion sur la gestion de l'offre.

Le tête-à-tête coïncide avec la reprise des négociations entre Ottawa et Washington pour le renouvellement de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA), dans lesquelles la gestion de l'offre a maintes fois été mise en cause.