Québec solidaire s'engage à rencontrer les chefs des Premières Nations au cours des 100 premiers jours de leur gouvernement s'il est porté au pouvoir.

Mis à jour le 2 sept. 2018
Marissa Groguhé LA PRESSE

La co-porte-parole du parti, Manon Massé, a fait cette promesse hier en réponse à un message lancé cette semaine par Ghislain Picard, chef de l'Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador, qui disait regretter que les enjeux touchant les communautés autochtones soient absents de la campagne électorale.

« Nous devons développer des relations d'égal à égal, de nation à nation, a affirmé Mme Massé. La réconciliation entre les peuples, [...] c'est un processus qui sera jalonné, j'en suis convaincue, par la naissance du premier pays au monde à être constitué avec les peuples autochtones. »