Vote par anticipation oblige, le réseau social Twitter a fonctionné à plein régime, dimanche, malgré les nombreux internautes en congé et la température clémente.

Publié le 26 août 2012
Philippe Teisceira-Lessard LA PRESSE

Tous les candidats, conseillers politiques et militants présents sur la toile mitraillaient les internautes indécis d'appel au vote.

«Contrairement au PQ, TOUS les Québécois qui souhaitent du changement sont invités à voter pour la CAQ», a écrit François Legault, en faisant référence à une déclaration de Pauline Marois, qui affirmait que les souverainistes conservateurs devraient voter pour le PLQ ou la CAQ. Elle a par la suite corrigé le tir.

Le président de la commission-jeunesse du Parti libéral, pour sa part, s'en est pris au Parti québécois.

«C'est honteux de voir que Marois veut abolir le fonds ds générations qui assure la diminution dette. Elle abandonne les générations futures», a-t-il tweeté.

Mais la palme du jour revient à deux candidats de l'est de Montréal, qui se livrent une lutte serrée.

«Je compte bien être élu et représenter les citoyen-nes d'Hochelaga-Maisonneuve à l'Assemblée nationale!», a tweeté Alexandre Leduc, qui se présente pour Québec solidaire.

«Ça tombe mal, moi aussi», lui a répondu du tac au tac Carole Poirier, l'actuelle députée péquiste d'Hochelaga-Maisonneuve.