Source ID:; App Source:

Gel des tarifs de garderie pour quatre ans, promet Marois

Le Parti québécois veut «compléter le réseau» de... (Photo: Alain Roberge, La Presse)

Agrandir

Le Parti québécois veut «compléter le réseau» de garderies en y ajoutant 15 000 places. Pauline Marois a fait cette annonce dans le sud de Lanaudière, où il manquerait environ 5000 places en ce moment.

Photo: Alain Roberge, La Presse

(Terrebonne) Après avoir refusé de s'y engager pendant plusieurs mois, Pauline Marois a finalement promis ce matin de geler les tarifs des centres de la petite enfance (CPE) jusqu'à ce que le réseau soit complété.

Le réseau des garderies compte actuellement 218 000 places. Le gouvernement Charest a déjà annoncé qu'il ferait passer ce chiffre à 235 000. Ces places ont déjà été budgétées.

Le Parti québécois veut «compléter le réseau» en y ajoutant encore 15 000 places, au coût de 177 millions de dollars.

Le nombre total de places passera alors à 250 000. Mme Marois se donne quatre ans pour y arriver. «Tant que le réseau ne sera pas complété, il n'y aura pas de hausse ou d'indexation», a-t-elle promis ce matin. Aucun engagement n'a été pris pour la suite.

Dans son premier mandat, contrairement à ce qu'il avait promis, le gouvernement Charest avait augmenté le tarif des CPE de 5$ à 7$. Il propose maintenant «l'indexation progressive». Selon Mme Marois, les familles sont «pressées comme des citrons».

Depuis 2009, le PQ dénonce le mode d'attribution des places. Il a qualifié de «scandale libéral» la gestion des anciens ministres de la Famille Tony Tomassi et Michelle Courchesne.

Mme Marois entend quat à elle «refaire toute la planification du service de garde avec les gens du milieu». Elle s'engage en fait à reprendre la procédure adoptée par les libéraux en novembre 2010. Un comité consultatif régional sélectionnera les projets. On pourrait distribuer les places aux localités qui en ont le plus besoin.

Elle indique que plusieurs projets sont déjà prêts. «Il y a déjà dans les cartons près de 15 000 places prêtes à être développées», estime-t-elle.

Le PQ veut aussi créer une liste d'attente nationale. Elle demeurera toutefois optionnelle.

Les places dans le privé ne seront pas exclues, mais elles ne seront pas favorisées. «Entre deux projets, on va privilégier les CPE», a dit Mme Marois.

Le PQ a fait cette annonce dans le sud de Lanaudière, où il manquerait environ 5000 places en ce moment. C'est aussi un territoire où les péquistes sont chauffés par la Coalition avenir Québec et ses candidats vedettes, comme le Dr Gaétan Barrette (Terrebonne). C'était d'ailleurs la deuxième fois en trois jours que la tournée de Mme Marois s'arrêtait dans Terrebonne.

>> Consultez ce lien pour une comparaison des plateformes pour les familles

Plus de détails à venir.




À découvrir sur LaPresse.ca

La liste:-1:liste; la boite:2512870:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer