Source ID:; App Source:

Les libéraux conservent Montréal

Yolande James... (Archives La Presse)

Agrandir

Yolande James

Archives La Presse

Mario Cloutier

L'une des plus grandes constantes aux élections québécoises demeure l'île de Montréal. Si les députés libéraux seront vraisemblablement aussi nombreux à l'Assemblée nationale qu'après les dernières élections, soit 20, les Montréalais de Mercier ont écrit l'histoire en élisant hier soir le tout premier député de Québec solidaire, Amir Khadir.

Porte-parole du parti de gauche avec Françoise David, M. Khadir a ravi la circonscription de Mercier au Parti québécois et à son député sortant, Daniel Turp. Au moment de mettre sous presse, il détenait une avance de près de 800 voix sur son rival péquiste, avec plus des deux tiers des boîtes de scrutin dépouillées.Montréal reste toutefois clairement un château fort du PLQ. Les sept ministres libéraux de l'île, Monique Jérôme-Forget, Raymond Bachand, Line Beauchamp, Jacques Dupuis, Christine St-Pierre, Yolande James et Marguerite Blais ont tous été réélus avec de confortables majorités, tout comme les députés de l'ouest de Montréal et ceux du Nord-Est.

De son côté, le Parti québécois était en voie de conserver sept circonscriptions montréalaises. L'ancienne ministre Louise Beaudoin, défaite dans Chambly en 2003, a réussi son retour en politique et gardé Rosemont dans le giron péquiste. Cette circonscription était représentée auparavant par Rita Dionne-Marsolais.

Mêmes résultats dans Hochelaga-Maisonneuve, où Louise Harel a vu son siège préservé par la candidate du Parti québécois Carole Poirier. Quant au député de Gouin, Nicolas Girard, il aura résisté à la popularité de l'autre leader de Québec solidaire, Françoise David, qui a terminé au deuxième rang dans cette circonscription du nord de Montréal.

Longtemps député du Bloc québécois à Ottawa, Maka Kotto a été réélu dans Bourget, où il avait gagné une élection complémentaire. Quelques autres circonscriptions faisaient encore l'objet de luttes trop serrées hier pour que l'on puisse prédire les résultats.

Dans Crémazie, la femme de Jacques Parizeau, Lisette Lapointe, n'était pas certaine de conserver son poste de députée. Le candidat libéral, Martin Cossette, un jeune avocat, lui a mené un combat de tous les instants. Dans Laurier-Dorion, le candidat péquiste Badiona Bazin, qui remplaçait Elsie Lefebvre, possédait une courte avance sur le député libéral sortant, Gerry Sklavounos.

Mis à part Carole Poirier, Louise Beaudoin et Amir Khadir, Montréal comptera sur deux nouvelles élues montréalaises à l'Assemblée nationale. Il s'agit des libérales Kathleen Weil dans Notre-Dame-de-Grâce et de Filomena Rotiroti dans Jeanne-Mance-Viger.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer