Source ID:; App Source:

McKay a gagné son pari: le PQ est plus vert

Scott McKay a mis la main à la... (Photo: Robert Mailloux, La Presse)

Agrandir

Scott McKay a mis la main à la pâte pour inciter les électeurs à aller se prononcer.

Photo: Robert Mailloux, La Presse

Hugo Meunier
La Presse

(Repentigny) Le candidat du Parti québécois Scott McKay a remporté son pari et le comté de L'Assomption, un château fort péquiste dont les remparts avaient cédé sous le poids de la vague adéquiste en 2007.

L'ancien chef de l'aile québécoise du Parti vert l'a emporté par 2000 voix sur son adversaire libéral, le journaliste Christian Gauthier. Le député sortant, l'adéquiste Éric Laporte, s'est contenté d'une troisième place.

La victoire de M. McKay a été annoncée vers 21h30 à la salle de billard Le Skratch de Repentigny, où étaient rassemblés ses partisans.

Euphorique, le nouveau député a fait son entrée une quinzaine de minutes plus tard, au son des «Scott! Scott! Scott!»

Mais la majorité des clients de l'endroit était davantage captivée par les boules de billards que par les résultats de la soirée électorale projetés sur écran géant.

«Le PQ a sur reconquérir le coeur des électeurs», a lancé le nouvel élu, qu'on imagine logiquement dans le rôle de critique en environnement. «Je vais accepter le rôle que Mme Marois va me confier», a-t-il résumé.

Rencontré quelques heures plus tôt, M. McKay estimait avoir ramené les brebis égarés sur le droit chemin. «Ma candidature m'a permis de rassembler les souverainistes et les ramener au bercail», expliquait le candidat péquiste.

Lors des dernières élections, l'adéquiste Éric Laporte, avait devancé de plus de 2000 voix l'ancien député Jean-Claude Saint-André.

L'investiture en novembre dernier de Scott McKay s'était déroulée dans la tourmente.

Un affrontement avait éclaté entre ses sympathisants et ceux de l'ancien député Saint-André, associé à l'aile radicale de la formation souverainiste.

Le nouveau député assure que ces querelles relèvent du passé.

Durant la journée, à l'école élémentaire Pie-XII, les électeurs étaient nombreux à braver le froid sibérien. «Je fais mon devoir comme toujours. C'est très péquiste ici!», a lancé Michel Turcotte, qui votait pour le PQ, comme toujours.

Audrey Riflade et sa soeur Stéphanie ont quant à eux accordé leurs voix au Parti libéral. Un peu par dépit. «On a procédé par élimination. On n'est pas pour la séparation. On a voté pour les moins pires», a souligné Audrey Riflade, 19 ans.

Entre les murs du local électoral de l'ADQ, en fin de journée, les bénévoles refusaient de jeter la serviette, malgré les sondages défavorables qui se sont matérialisés en soirée. «Éric Laporte est très apprécié localement. On a fait une campagne pour qu'il gagne», avait souligné le bénévole Louis-Philippe Bolduc.

Bon joueur, même l'organisateur libéral du comté, Florian Chartrand, admettait que l'adéquiste avait bien travaillé durant son court mandat. Ce qui ne l'empêchait pas d'être confiant de voir son protégé Christian Gauthier l'emporter. «C'est un gars du coin, proche du peuple», avait résumé M. Chartrand, qui espérait surfer sur la vague libérale pour ravir L'Assomption.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer