Source ID:; App Source:

Sondages: Dumont s'inspire des fables de La Fontaine

Mario Dumont.... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Mario Dumont.

Photo La Presse Canadienne

(Joliette) Mario Dumont ne se laisse pas démoraliser par le sondage CROP publié ce matin dans La Presse qui lui accorde seulement 15% des votes. Malgré ce signal d'alarme, le chef de l'ADQ n'a pas perdu espoir de former le prochain gouvernement.

«Tous nos candidats veulent gagner et on garde le cap, a-t-il dit ce matin à ses militants à Joliette. Jean Charest est obligé de se faire aux sondages car il ne fait pas beaucoup de terrain. Ça fait mon affaire qu'il décide de s'asseoir sur ses lauriers. Lundi soir, on va avoir des choses à célébrer. Il va y avoir des belles surprises pour nous au Québec.»Pour motiver ses troupes, Mario Dumont s'inspire de la fable du lièvre et de la tortue de Jean de La Fontaine. Pendant que le chef de l'ADQ visitera huit comtés dans le «450», Jean Charest ne participera à aucune activité militante aujourd'hui. Le premier ministre fera plutôt des entrevues médiatiques toute la journée à Québec et Trois-Rivières. «Si vous regardez l'agenda de Jean Charest aujourd'hui, il est le lièvre dans la fable du lièvre et de la tortue, a dit M. Dumont ce matin à ses militants dans le comté de Berthier. Il est accoté sur un arbre, un brin dans la bouche et il se pense bon. Je me méfierais si j'étais lui. Les Québécois ont vu bien des choses (dans cette campagne). Ils sont choqués des cachettes.»

Constamment sous-estimé dans les sondages au cours de sa carrière politique, Mario Dumont croit que la situation est encore plus vraie cette fois-ci. «Les coups de sonde publiques tirent dans toutes sortes de direction, dit-il. On n'a déjà eu la démonstration qu'il n'y a pas de sondeur qui est capable de déterminer ce qui ce va arriver. Il y a une raison supplémentaire cette fois-ci: beaucoup de gens vont prendre leur décision beaucoup plus tard dans la campagne. La campagne est comprimée sur une plus courte période. La fin de semaine est cruciale, d'où l'importance de redoubler d'ardeur autant pour aller convaincre les électeurs du message de changement de l'ADQ que pour les mettre en garde contre les cachettes libérales.»

Le chef de l'ADQ rappelle les résultats des dernières élections, alors que les sondeurs avaient été surpris par l'ascension de l'ADQ comme opposition officielle à l'Assemblée nationale avec 41 députés élus. « Ce que je n'avais jamais vu jusqu'en 2007, c'est un parti qui perd 25% ou plus de ses appuis à deux jours du vote et qui les retrouve soudainement le jour du vote, dit Mario Dumont. C'est pourtant ce qui nous était arrivé. J'ai assez d'expérience en politique pour savoir une chose : sondages ou pas sondages, on ne connaît pas (les résultats) avant d'avoir dépouillé tous les votes. »

En 2007, l'ADQ avait obtenu 31% des votes. Le sondage CROP-La Presse publié ce matin lui accorde 15% des votes, contre 45% pour le Parti libéral du Québec, 29% pour le Parti québécois, 6% pour le Parti vert et 5% pour Québec solidaire. Autre mauvaise nouvelle pour Mario Dumont dans ce sondage : seulement 13% des répondants le désignent comme le meilleur premier ministre pour le Québec, loin derrière Jean Charest (43%) et Pauline Marois (24%).




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer