Une Ougandaise qui voyageait dans un avion à destination de Boston a accouché mercredi en plein vol d'une petite fille de 2,7 kg qui se porte très bien et qui devrait obtenir la citoyenneté canadienne, car étant née au dessus du Canada, rapportaient jeudi des médias américains.

AGENCE FRANCE-PRESSE

La petite Sacha est née mercredi à 9h00 du matin sous les applaudissements des passagers médusés du vol 59 de la compagnie Northwest Airlines, en provenance de Amsterdam, qui survolait alors la ville canadienne de Halifax.Alerté par des personnes inquiètes des gémissements de leur voisine, enceinte de huit mois et demi, l'équipage a fait une annonce inhabituelle: «Il y a une urgence médicale, des médecins se trouvent-ils à bord?», écrit le journal The Boston Globe, qui a interrogé plusieurs des 124 passagers du Boeing 757.

Par chance, deux médecins de retour de vacances se trouvaient à bord et se sont précipités à l'arrière de l'appareil où ils ont découvert la jeune femme mal en point.

«Elle était en détresse. (...) Elle avait des contractions toutes les deux ou trois minutes», a dit le docteur Paresh Thakkar au quotidien Boston Herald.

Constatant que l'accouchement avait déjà commencé, M. Thakkar a indiqué alors au capitaine qu'il était inutile de dérouter l'appareil.

«C'est une urgence et nous allons le faire ici», a-t-il raconté aux journalistes à sa descente de l'avion.

La petite Sasha est née au bout d'à peine cinq minutes, environ 90 minutes avant d'atterrir à Boston.

Elle avait l'air en parfaite santé. Elle a ouvert ses yeux et était très heureuse», a ajouté le second médecin, Natarajan Raman.

Dès l'atterrissage de l'appareil, la maman et le bébé ont été transportées au Massachusetts General Hospital de Boston. Elles sont en bonne santé, a indiqué au Boston Herald une porte-parole de l'établissement.

L'identité de la mère n'a pas été divulguée par la compagnie aérienne. Des fonctionnaires ont cependant précisé que la petite fille étant née dans l'espace aérien du Canada, elle devenait techniquement citoyenne canadienne.

Il était impossible dans l'immédiat de joindre le ministère canadien de l'Immigration.