Le chef du Nouveau Parti démocratique, Jack Layton, promet d'annuler des baisses d'impôts sur le revenu des entreprises valant des milliards de dollars - un engagement qui lui a aussitôt valu d'être accusé de mettre en danger l'économie, déjà fragile.

LA PRESSE CANADIENNE

M. Layton a déclaré dimanche qu'un gouvernement néo-démocrate annulerait la baisse du taux d'imposition sur le revenu des sociétés accordée par Stephen Harper, en le faisant passer de 19,5 à 22,12 pour cent. Cette mesure rapporterait selon lui 47 milliards $ en cinq ans.Ce ne sont ni les banques ni les sociétés pétrolières qui ont besoin d'aide, mais les familles canadiennes, fait valoir M. Layton.

Le chef libéral Stéphane Dion soutient qu'une telle mesure fera disparaître des emplois. En accroissant de 50 milliards $ le fardeau fiscal des compagnies, des employeurs qui créent des emplois, combien de gens perdront leur travail, combien de familles perdront leurs revenus? a-t-il demandé.

Selon les conservateurs, cette augmentation des impôts des entreprises n'affecterait pas que les plus grandes sociétés rentables. Elle toucherait aussi les sociétés familiales, la petite et moyenne entreprise, estime le candidat Pierre Poilièvre, à Ottawa. Pour M. Poilievre, avec un programme électoral comme celui du NPD, c'est la ruine économique assurée.

Mais M. Layton fait remarquer que les baisses d'impôts des sociétés n'ont pas empêché le ralentissement dans le secteur manufacturier, ni les disparitions d'emplois canadiens au profit d'autres pays.

Cette hausse des impôts des sociétés est la pierre angulaire du plan de M. Layton pour financer des promesses électorales totalisant 51 milliards $.

Un gouvernement du NPD consacrerait des milliards de dollars au financement d'un programme national de services de garde pour enfants et d'un programme de soins à domicile pour les personnes âgées. Il hausserait aussi les prestations pour enfants aux familles gagnant jusqu'à 188 000 $ par an.

D'autres promesses incluent une somme de 1 milliard $ par an pour combattre la pauvreté chez les autochtones, et jusqu'à 2 milliards $ par an pour financer un régime d'assurance pour médicaments particulièrement onéreux.

L'engagement de hausser les impôts des sociétés s'inscrit dans la stratégie de M. Layton visant à marginaliser les libéraux et à démontrer que le NPD constitue la véritable solution de rechange aux conservateurs.

Le NPD est le seul grand parti prêt à s'en prendre aux grosses entreprises, a soutenu M. Layton.