Le chef du Nouveau parti démocratique (NPD) Jack Layton faisait campagne à Gatineau, aux côtés de la candidate néo-démocrate dans cette circonscription, Françoise Boivin. Il s'agit de l'ancienne députée libérale fédérale du comté de 2004 à 2006.

LA PRESSE CANADIENNE

M. Layton en a profité pour faire valoir que son parti est prêt à accueillir tous ceux qui embrassent la vision du NPD.

Il a notamment donné en exemple le chef du Parti vert du Québec qui appuie, selon lui, la candidate néo-démocrate dans Gatineau. En conférence de presse, M. Layton s'est attardé à des problèmes liés à la criminalité. Il a déclaré qu'il faut prendre les délits commis par les membres des gangs de rue plus sérieusement et donner les outils nécessaires aux jeunes pour éviter qu'ils ne se joignent à eux.

Il a aussi promis qu'un gouvernement néo-démocrate proposerait une interdiction complète sur la vente, l'importation et l'utilisation des armes de poing. En tant que premier ministre, il permettrait à toutes les provinces, territoires et municipalités de faire de même si elles le désiraient.

C'était la troisième fois depuis le déclenchement des élections le 7 septembre que le chef néo-démocrate faisait campagne au Québec. Il a dit croire aux chances de son parti d'effectuer une percée au Québec.

M. Layton affichait cet optimisme alors que les résultats d'un nouveau sondage La Presse Canadienne Harris-Décima publié dimanche plaçait le NPD troisième dans les intentions de vote des Québécois. L'enquête menée du 17 au 20 septembre indique que les néo-démocrates récoltent 17 pour cent d'appuis, soit un point de pourcentage de plus que les libéraux fédéraux.

M. Layton devrait passer une bonne partie de la troisième semaine de la campagne électorale au Québec.