Un adolescent sikh de Montréal a plaidé non coupable, jeudi, à trois chefs d'accusation de voies de fait avec son kirpan.

LA PRESSE CANADIENNE

Le garçon de 13 ans s'en serait pris, le 11 septembre, à deux autres élèves d'une école de LaSalle, avec sa dague cérémoniale.

Son avocat, Julius Grey, a soutenu que des témoins impartiaux lui avaient indiqué que l'incident n'avait jamais eu lieu.

Le garçon doit subir son procès à partir du 29 octobre.

Il n'a pas fréquenté l'école depuis environ deux semaines, ses conditions de remise en liberté stipulant qu'il ne peut se retrouver à proximité des deux élèves impliqués dans le présumé incident.