Même si la majorité des cégeps du Québec ont atteint l’objectif que leurs étudiants soient adéquatement vaccinés à 75 % ou plus, 12 établissements collégiaux font toujours exceptions à la règle, selon des données gouvernementales obtenues par La Presse vendredi.

Coralie Laplante
Coralie Laplante La Presse

En date du 5 août, 16 écoles du réseau collégial n’avaient pas atteint l’objectif de vaccination émis par la Santé publique. Ainsi, 75 % ou plus des étudiants de quatre écoles supplémentaires sont adéquatement vaccinés, ou ont pris rendez-vous pour recevoir leur deuxième dose.

Les collèges Ahuntsic, de Rosemont et les cégeps André-Laurendeau, Marie-Victorin, et de Sept-Îles n’ont pas encore atteint une couverture vaccinale adéquate.

Il en va de même pour six collèges privés, soit l’Institut Teccart, le Collège TAV, l’Institut d’enregistrement du Canada, le Collège d’enseignement en immobilier inc., le Collège de l’immobilier du Québec, ainsi que le Collège l’Avenir de Rosemont inc.

L’école ITAQ La Pocatière s’ajoute aux établissements scolaires qui n’ont pas affiché une couverture vaccinale de 75 % ou plus.

Toutes les universités de la province présentent une couverture vaccinale jugée satisfaisante.

La ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, a évoqué le 6 août que Québec a l’intention de permettre les activités parascolaires dans les cégeps et les universités aux étudiants ayant reçu deux doses de vaccin, ou une dose s’ils ont déjà contracté le virus.

Le masque ou le couvre-visage sera requis en tout temps dans les écoles d’études supérieures, sauf lorsque les élèves seront assis dans les salles de classe, à la bibliothèque, ou au moment d’un repas.

L’Université McGill a toutefois annoncé que le masque chirurgical sera obligatoire dans tous les immeubles de son campus.