Après l’abolition des commissions scolaires, le gouvernement Legault imposera la même grande enseigne – en aluminium bleu et fini bois – aux nouvelles écoles de la province, a appris La Presse.

Philippe Teisceira-Lessard
Philippe Teisceira-Lessard La Presse

Les nouvelles stèles, d’une hauteur de 10 pieds pour les écoles primaires et de 15 pieds pour les écoles secondaires, n’incluront pas le nom du centre de services scolaire qui les gère, selon les documents distribués dans le réseau scolaire début 2021 et obtenus par La Presse. Elles seront illuminées.

« Il est primordial que les stèles aient la meilleure visibilité que possible », indique la firme Bélanger Branding Design dans le document qui précise les spécifications à respecter. « Un dégagement devra être maintenu en tout temps et en toutes saisons pour éviter que le logo [du gouvernement du Québec] ne soit recouvert. »

ILLUSTRATION FOURNIE PAR LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC

Un rendu architectural d’une nouvelle école avec sa stèle

Sollicité jeudi, le ministère de l’Éducation n’avait pas commenté le dossier au moment de publier ce texte.

Lundi, le cabinet du ministre de l’Éducation a effectué la déclaration suivante : « Ces stèles ont été conçue seulement pour la nouvelle génération d’écoles de type "Pierre Thibault" ».

Martine Bouchard, propriétaire de la firme Bélanger Branding Design, a indiqué que son équipe avait simplement été chargée de transformer les esquisses d’architectes en plan concret. Partout dans la province, « 10 pieds et 15 pieds, c’est uniformisé », et « ce sera bleu et bois nécessairement », a-t-elle dit. L’aluminium fini bois a été préféré au vrai bois pour des motifs de durabilité. L’essence de bois dont s’inspire le fini pourra être sélectionnée en fonction de la couleur de la façade de l’école.

Rectificatif
Une version antérieure de ce texte indiquait erronément que les nouvelles stèles seraient obligatoires pour toutes les écoles du Québec et non uniquement pour les nouvelles constructions. Nos excuses.