L’Université du Québec à Montréal (UQAM) change son fusil d’épaule. Après avoir d’abord fourni une attestation à plus d’un millier de professeurs et chargés de cours, l’établissement d’enseignement restreindra dès lundi les règles de déplacement pour tous ses employés, dans la foulée du couvre-feu en vigueur.

Henri Ouellette-Vézina Henri Ouellette-Vézina
La Presse

« Ainsi, seuls les membres du personnel enseignant ayant des cours du soir en présentiel recevront une attestation leur permettant de se déplacer de l’Université à leur domicile après leurs cours qui se terminent à 21 h, soit après le couvre-feu en vigueur jusqu’au 8 février prochain », a martelé la direction de l’Université dans un communiqué, vendredi soir.

Jeudi, Radio-Canada révélait que l’UQAM avait fourni une lettre à ses 1148 professeurs et chargés de cours afin d’autoriser ceux-ci à circuler à l’extérieur après 20 h, et ce même si l’enseignement se fait en grande partie à distance actuellement. Des professeurs ont d’ailleurs déploré cette incohérence.

Le vice-recteur au Développement humain et organisationnel de l’établissement, Louis Baron, a indiqué que les nouvelles règles entreront en vigueur dès lundi prochain. « Ces attestations seront requises et exigées à compter du 18 janvier 2021 pour le personnel enseignant s’il est interpellé lors de ses déplacements à l’extérieur du campus pendant le couvre-feu », a-t-il écrit, dans un message adressé aux employés.

Il précise par ailleurs que les membres du personnel qui « auraient à se présenter sur le campus en soirée » pour des activités essentielles « autres qu’un cours en présentiel » pourront demander une « attestation particulière ». Celle-ci fera l’objet d’un examen particulier avant d’être accordée, le cas échéant.

En raison de préoccupations liées aux impératifs de santé publique et de sécurité, la plus grande retenue est de mise en matière de circulation après le couvre-feu.

Louis Baron, vice-recteur au Développement humain et organisationnel de l’UQAM

Le gouvernement « très satisfait »

Appelé à réagir, le cabinet de la ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, a indiqué samedi qu’il était « très satisfait » des nouvelles mesures annoncées par l’Université du Québec à Montréal.

Des discussions avaient eu lieu entre le gouvernement et l’institution d’enseignement au courant des derniers jours, après la parution du reportage initial. C’est une mauvaise interprétation des règles en vigueur qui aurait posé problème, dans cette affaire, qui est maintenant considérée comme close.

« Je tiens à rappeler à tous les établissements d’enseignement supérieur que les permissions spéciales de circuler entre 20 h-5 h doivent être utilisées seulement quand c’est absolument nécessaire », avait tweeté jeudi la ministre McCann, en rappelant l’UQAM et tous les autres établissements québécois à l’ordre.