(Montréal) À l’instar des autres universités québécoises, l’Université Concordia se voit forcée de transférer ses activités en ligne pour la session d’automne.

Frédéric Daigle
La Presse canadienne

Le recteur et vice-chancelier de l’institution montréalaise, Graham Carr, en a informé ses étudiants, jeudi.

« C’est la seule décision responsable que nous pouvions prendre en vertu de la situation actuelle, a-t-il déclaré au cours d’un entretien téléphonique avec La Presse canadienne. Il y a trop d’incertitudes pour le trimestre d’automne, particulièrement au niveau de la santé publique à Montréal.

“Il aurait été difficile de faire respecter les normes de distanciation sociale et plusieurs experts parlent d’une deuxième vague qui pourrait frapper la province, a-t-il poursuivi. Par ailleurs, plusieurs de nos étudiants proviennent de l’étranger et il y avait trop d’incertitudes concernant la réouverture des frontières à temps pour les accueillir. »

M. Carr se dit conscient des ratés qui ont pu survenir en ligne au trimestre du printemps, mais il croit que la situation sera réglée au moment de présenter les cours de la session d’automne.

« Ce que les étudiants ont vécu en mars et en avril ne représente pas la vraie expérience de cours en ligne, c’était pour pallier la situation d’urgence, a-t-il souligné. […] Ce que nous ferons pour la session d’automne, c’est de préparer le contenu dans l’optique de donner le cours en ligne. Ce sera une expérience complètement différente. »

Quelques exceptions à la présentation en ligne des cours seront faites pour les activités comportant un aspect pratique essentiel — par exemple les expériences, les laboratoires d’enseignement et les travaux en studio nécessitant une démonstration physique des aptitudes et des compétences. Si les mesures sanitaires appropriées peuvent être mises en place, ces activités se dérouleront sur les campus. Cependant, le nombre de participants sera moindre qu’à l’habitude, plusieurs séances étant offertes en alternance.

Les bibliothèques de l’établissement demeureront fermées, mais les étudiants auront accès aux collections numériques et à d’autres services en ligne.

L’Université Concordia adaptera également ses services offerts aux étudiants, notamment en santé mentale.