Les enseignants du système scolaire francophone de l’Ontario annoncent qu’ils seront en grève générale jeudi.

La Presse canadienne

Ce moyen de pression de l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) coïncide avec la grève des enseignants des écoles catholiques de l’Ontario ainsi qu’avec une nouvelle vague de la grève rotative des enseignants des écoles secondaires de la province.

Selon ce que rapporte l’AEFO, peu de progrès auraient été réalisés lors de la plus récente journée de négociation tenue vendredi avec le gouvernement du premier ministre Doug Ford.

Le syndicat francophone, qui regroupe 12 000 membres enseignants réguliers ou à temps partiel, dit se battre pour obtenir une meilleure sécurité d’emploi pour ses membres et pour s’assurer que les élèves puissent apprendre dans un environnement favorable.

Le ministre de l’Éducation, Stephen Lecce, a répété à plusieurs occasions que le point d’achoppement dans la négociation avec les enseignants était lié aux compensations financières.

Présentement, les quatre plus importants syndicats de l’enseignement en Ontario appliquent des moyens de pression.