Le directeur de l’école Henri-Bourassa — où un enseignant est visé par des allégations de racisme — n’occupe plus ce poste. Officiellement, il « a accepté un nouveau défi », a confirmé à La Presse une source du Centre de service scolaire de la Pointe-de-l’île (CSSPI).

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

Sébastien Tremblay a été remplacé. Selon nos informations, il occupait le poste de directeur de l’école secondaire Henri-Bourassa à Montréal-Nord depuis 2016. Il devient maintenant directeur de l’école virtuelle.

Ce changement survient alors que Vincent Ouellette, professeur d’histoire dans l’établissement de Montréal-Nord, est visé par des allégations de racisme. L’enseignant est suspendu depuis fin octobre. Une enquête a été lancée à la suite de la diffusion d’une vidéo où plusieurs anciens élèves d’un groupe nommé les Béliers solidaires témoignent de propos racistes à leur égard.

Le mois dernier, le CSSPI avait annoncé la tenue d’une enquête administrative et la révision de du code d’éthique de son personnel.

Au moment de publier MValérie Biron, directrice des Services corporatifs et communications au CSSPI et Sébastien Tremblay n’avaient pas donné suite à notre demande d’entrevue. Il n’a donc pas été possible de confirmer si le changement de fonction de M. Tremblay est en lien avec l’enquête en cours.

La porte-parole du parti Libéral en matière d’éducation Marwa Rizqy a vivement dénoncé la situation samedi matin. Elle réclame la suspension de l’ex-directeur.

Après autant d’allégations graves visant l’enseignant [et] l’inaction de la direction, pourquoi le directeur n’est pas suspendu le temps de l’enquête ? Pendant plus de 10 ans l’enseignant a détourné son cours pour en faire une plateforme haineuse », a écrit la députée sur son compte Twitter.