(Montréal) L’école FACE, qui accueille 1300 élèves du primaire et du secondaire au centre-ville de Montréal, reporte de deux jours sa rentrée qui devait avoir lieu jeudi pour mettre en place « toutes les conditions sanitaires ». Une situation qui ne touchera pas d’autres écoles, assure le Centre de services scolaire de Montréal.

Marie-Eve Morasse
Marie-Eve Morasse La Presse

Ce délai est nécessaire pour « mettre en place toutes les conditions sanitaires exigées par la Direction de la Santé publique » et « assurer une rentrée la plus bienveillante et la plus sécuritaire qui soit pour l’ensemble [des] élèves et [du] personnel », a écrit la directrice de l’école, Annie Lamarre dans un courriel envoyé aux parents tard samedi. Elle se dit « déçue » et « sincèrement désolée » des inconvénients d’un tel report.

Le Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM) dit que cette situation ne touche pas d’autres écoles et que c’est le projet éducatif à vocation artistique de l’école qui a contraint la direction à « mettre en place des aménagements d’organisation scolaire » avec son personnel.

« Tout est mis en place pour maintenir cette vocation, en toute conformité avec les consignes gouvernementales et de santé publique actuelles », écrit le porte-parole du CSSDM, Alain Perron.

Cette école est située dans un bâtiment patrimonial construit en 1914. Il est jugé en mauvais état et doit faire l’objet de rénovations qui devraient prendre au minimum six ans et coûter 120 millions de dollars.