(Québec) De retour de vacances, François Legault a assuré mardi que son gouvernement sera « prêt » pour mener à bien la prochaine rentrée scolaire. Il a aussi laissé savoir que des annonces sont à venir « dans les prochains jours » à propos du volet éducatif, laissé en suspens, selon l’opposition, lors de l’annonce du ministre Jean-François Roberge, lundi.

Fanny Lévesque Fanny Lévesque
La Presse

« On sait qu’il y a 20, 25 % des enfants qui ont des difficultés d’apprentissage. Donc, il va falloir se concentrer sur ces enfants-là, qui ont manqué un certain nombre de semaines d’école pour qu’ils aient du rattrapage », a mentionné le premier ministre à son arrivée mardi à L’Assomption, où il visite notamment un CHSLD.

« On y travaille très fort et on devrait être capable d’annoncer des choses dans les prochains jours, quoique c’est du cas par cas. […] On va être prêt, on est déjà très avancé », a poursuivi M. Legault, qui a accepté de répondre à quelques questions de journalistes qui l’attendaient sur place.

Il s’agit de la première apparition publique du premier ministre depuis son retour de vacances. Il doit rencontrer des étudiants de la formation accélérée pour devenir préposé en CHSLD et des élus de Lanaudière. Il prendra les questions des journalistes de manière plus officielle cet après-midi à 15 h 15.

La question du rattrapage a été laissée en suspens lors de la présentation lundi du plan révisé de la rentrée scolaire par le ministre Jean-François Roberge, ont notamment déploré les partis d’opposition à Québec et certains syndicats. M. Roberge a assuré lundi que les mécanismes pour favoriser le rattrapage seront « précisés ultérieurement ».

« Il va y avoir des ajouts de services, il y va avoir des périodes de consolidation, de rattrapage », a-t-il promis.