(Montréal) Les quelque 1800 employés de soutien syndiqués de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) mèneront mercredi une deuxième journée de grève consécutive, en cette semaine de rentrée universitaire.

La Presse canadienne

Le Syndicat des employés de l’UQAM (SEUQAM) avait affirmé que la première journée de la session automnale n’aurait pas lieu mardi, mais selon la direction, les activités d’enseignement et de recherche ont quand même eu lieu.

On indique qu’elles se dérouleront à nouveau selon l’horaire prévu mercredi, au campus central et au Complexe des sciences Pierre-Dansereau, ainsi que dans les quatre campus en région métropolitaine.

Cependant, en raison de la grève, certains services sont au ralenti ou fermés. Le Registrariat, les Services à la vie étudiante, à l’exception du kiosque d’accueil au pavillon J. -A. De Sève (DS) qui demeure ouvert, les cafétérias, le Centre sportif et les bibliothèques des Sciences ; de la Musique et des Sciences de l’éducation sont fermés. Le service de Carte UQAM demeure ouvert, mais au ralenti.

Les bibliothèques du pavillon Hubert-Aquin, soit Arts, Centrale et Sciences juridiques et politiques, sont ouvertes de 8 h 30 à 18 h. Les services de prêt et d’aide aux usagers ne sont pas disponibles. Les laboratoires informatiques en Sciences et en Sciences de la gestion sont ouverts de 9 h à 17 h. La Clinique Techno au pavillon DS demeure ouverte.

La présidente du syndicat, Louisa Cordeiro, avait demandé à la communauté universitaire de respecter le droit à la négociation collective des employés de soutien et de ne pas franchir les piquets de grève.

Les employés de soutien de l’UQAM, membres du Syndicat canadien de la fonction publique, affilié à la FTQ, sont sans convention collective depuis le 31 mai 2017. Il s’agit d’employés d’entretien, de techniciens, de professionnels, d’employés de bureau et de métiers. La question des salaires est au cœur du litige.