Source ID:b5bbacf43f3a3eb5a6dd81041587f6d2; App Source:StoryBuilder

Rénovation des écoles: «On ne manquera pas de ressources», dit Roberge

Jean-François Roberge... (PHOTO JACQUES BOISSINOT, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Jean-François Roberge

PHOTO JACQUES BOISSINOT, LA PRESSE CANADIENNE

(Québec) Le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, n'est pas inquiet de l'explosion des coûts pour rénover les écoles à Montréal, où le secteur de la construction est en surchauffe. « On ne manquera de ressources financières pour le faire, c'est certain », a-t-il dit.

La Presse révélait mercredi que les coûts pour agrandir et rénover les écoles dans le Grand Montréal dépassent ces jours-ci 30% du budget qui avait été prévu. De plus, ces travaux - nécessaires puisqu'une école sur deux est en mauvais état au Québec - s'ajoutent aux nouvelles classes de maternelle 4 ans à construire, dont le coût moyen de construction par classe est évalué à 800 000 $ par Québec. 

« Les 250 classes [de maternelles 4 ans qui ouvriront] en septembre prochain n'engendrent aucun coût, a assuré le ministre Roberge. Ce sont des classes qui étaient vides. Il reste encore 700 classes vides dans notre réseau [...] qui attendent des élèves. On les a bâtis, on les chauffe l'hiver, mais il n'y a pas d'enfants. [C'est] absurde. »

« Les 950 premières classes [de maternelle 4 ans] qu'on risque d'ouvrir coûteront 0 $ dans le plan québécois des infrastructures », a poursuivi le ministre de l'Éducation.

Le premier ministre François Legault s'est pour sa part contenté de dire qu'il est «temps qu'on agisse» pour rénover les écoles vétustes du Québec.




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer