Quelque 54 000 étudiants de cégeps, d'écoles de formation professionnelle et d'universités du Québec ne se présenteront pas à leurs stages cette semaine afin d'exiger du gouvernement un programme universel de rémunération des stagiaires.

Mis à jour le 19 nov. 2018
Marissa Groguhé LA PRESSE

La journée de mercredi marquera le point culminant de ce mouvement de contestation de cinq jours, alors que la trentaine d'associations étudiantes impliquées prendront part à des manifestations régionales, notamment à Montréal, à Gatineau et à Sherbrooke. À Montréal, le rassemblement est prévu à la place Émilie-Gamelin dès 15h. Les étudiants demandent « un statut de travailleurs.ses ainsi qu'une rémunération juste et équitable pour l'ensemble des stagiaires », indiquent les Coalitions régionales pour la rémunération des stages. Chaque association a voté pour une à cinq journées de grève.