Après avoir reporté la cause en raison d'une manifestation musclée, le mois dernier, le comité de discipline de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) a tenu, hier, l'audience du dernier des quatre étudiants menacés d'expulsion à la suite d'activités militantes survenues au printemps 2015.

Mis à jour le 12 juill. 2016
Sara Champagne LA PRESSE

La décision du comité sera dévoilée par écrit dans les prochaines semaines à l'étudiant en sociologie visé, Sébastien Chehaitly, mais demeurera confidentielle en vertu des règles de l'université. Cette fois, seulement une poignée d'étudiants ont dénoncé, dans le calme, la menace de suspension devant l'hôtel Gouverneur du centre-ville, où a eu lieu l'audience.

Des agents du Service de police de la Ville de Montréal avaient les étudiants à l'oeil. L'an dernier, neuf étudiants ont dû se soumettre à des procédures similaires. Une seule étudiante avait été suspendue pour une période d'un an.

Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

Après avoir reporté la cause en raison d’une manifestation musclée, le mois dernier, le comité de discipline de l’UQAM a tenu, hier, l’audience du dernier des quatre étudiants menacés d’expulsion à la suite d’activités militantes survenues au printemps 2015. La décision du comité sera dévoilée par écrit dans les prochaines semaines à l’étudiant en question.