Les Québécois obtiennent leurs diplômes universitaires plus tard que les Ontariens et les Canadiens en général, révèle mercredi l'Institut de la statistique du Québec.

Publié le 30 sept. 2015
LA PRESSE CANADIENNE

L'ISQ indique en effet qu'en 2012, la proportion des gens de moins de 25 ans chez les détenteurs d'un baccalauréat atteignait 55,3 % au Québec comparativement à 71,5 % en Ontario et 66,5 % dans l'ensemble du Canada.

Le phénomène peut être constaté aussi pour la maîtrise. La proportion des gens de moins de 31 ans chez ces diplômés atteignait 58,9 % au Québec, contre 69,2 % en Ontario et 60,7 % dans l'ensemble du Canada.

Même phénomène pour les doctorats: la proportion des gens de moins de 35 ans y est de 59,2 % au Québec comparativement à 62,9 % en Ontario et 61 % dans l'ensemble du Canada.

De façon générale, au Québec, les hommes décrochent leurs diplômes universitaires encore plus tardivement que les femmes.

L'ISQ indique par ailleurs que l'augmentation du nombre de bacheliers au Québec, qui avait déjà été enregistrée, a commencé à s'essouffler en 2008.