Source ID:344601; App Source:cedromItem
Exclusif

D'autres compressions pour les CPE et garderies subventionnées

Le 16 mars, La Presse a révélé que le... (Photo: Alain Roberge, La Presse)

Agrandir

Le 16 mars, La Presse a révélé que le gouvernement Marois leur impose des compressions de 56,2 millions en 2013-2014. Or, le réseau devra encore se serrer la ceinture en 2014-2015.

Photo: Alain Roberge, La Presse

(QUÉBEC) Les centres de la petite enfance (CPE) et les garderies privées subventionnées ne sont pas au bout de leurs peines. Leur budget sera amputé d'environ 15 millions supplémentaires l'an prochain.

Le 16 mars, La Presse a révélé que le gouvernement Marois leur impose des compressions de 56,2 millions en 2013-2014. Or, le réseau devra encore se serrer la ceinture en 2014-2015.

L'un des «réaménagements budgétaires» que met de l'avant la ministre de la Famille, Nicole Léger, vise à créer un nouveau barème de financement, réduit, pour les enfants de 4 ans. À l'heure actuelle, il n'existe qu'un seul barème pour l'ensemble des enfants de plus de 18 mois (39$ par jour en incluant la contribution de 7$ des parents).

Cette mesure représente des compressions de 31,3millions dans les CPE et de 14,9 millions dans les garderies privées en 2013-2014, pour un total de 46,2 millions. Elle sera mise en oeuvre à compter du 1er juillet, ce qui représente 196 jours de garde pour 2013-2014.

Mais Québec ne se contente pas de rendre récurrente la coupe de 46,2 millions l'année suivante. Le nouveau barème de financement pour les enfants de 4 ans s'appliquera en effet pour toute l'année 2014-2015, donc sur un total de 261 jours de garde. Résultat: les CPE verront leur budget fondre de 10 millions et les garderies privées subventionnées, de 5 millions supplémentaires en 2014-2015.

Confirmation du Ministère

Le Conseil québécois des services de garde éducatifs à l'enfance, qui représente des CPE, a obtenu la confirmation de ces renseignements auprès de fonctionnaires du ministère de la Famille. «En 2013-2014, la compression est énorme, mais elle reste moindre qu'en 2014-2015. Pour nous, c'est une hémorragie», a affirmé hier à La Presse sa directrice générale, Francine Lessard. L'organisme a lancé une pétition pour demander au gouvernement d'abandonner ses compressions. Elle est parrainée par la députée libérale Danielle St-Amand et se trouve ainsi sur le site internet de l'Assemblée nationale.

Nicole Léger a créé des comités de travail avec les différentes associations de CPE et de garderies privées pour tenter de calmer la grogne. Elle disait toutefois la semaine dernière que les compressions étaient là pour rester. Le gouvernement Marois tient à retrouver l'équilibre budgétaire en 2013-2014. Le ministre des Finances, Nicolas Marceau, présentera d'ailleurs sa mise à jour économique et financière jeudi.

______________________________________

COMPRESSIONS DANS LES CPE

Barème de financement réduit pour les enfants de 4 ans:

31,3 millions en 2013-2014 (10 millions de plus en 2014-2015)

Récupération d'une partie des surplus accumulés: 6,6 millions

_____________________

COMPRESSIONS DANS LES GARDERIES PRIVÉES SUBVENTIONNÉES

Barème de financement réduit pour les enfants de 4 ans:

14,9 millions en 2013-2014 (5 millions de plus en 2014-2015)

Rationalisation des dépenses: 3,4 millions

_____________________

NOMBRE DE PLACES À 7$ PAR JOUR

Centres de la petite enfance: 85 668 (979 CPE en 2011-2012)

Garderies privées subventionnées: 41 500 (654 garderies)

Garderies en milieu familial: 91 664

Total: 218 832 (au 31 janvier 2013)

GARDERIES PRIVÉES NON SUBVENTIONNÉES

702 garderies pour 37 519 places (au 31 janvier 2013)




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer