Québec ordonne aux cégeps de sabrer 21,5 millions dans leur budget d'ici la fin de l'année financière.

Tommy Chouinard LA PRESSE

La Fédération des cégeps a reçu cette commande du cabinet du ministre de l'Enseignement supérieur, Pierre Duchesne, hier.

«On atteint le fond du baril», a laissé tomber le président de la Fédération, Jean Beauchesne, en entrevue à La Presse. Il prévoit que les services aux élèves seront touchés. «Parmi les dépenses des cégeps, 88% sont incompressibles, parce que ce sont des salaires et le chauffage, entre autres. Alors il ne reste pas beaucoup de marge», a-t-il expliqué.

Pour l'an prochain, Québec augmente le budget des cégeps de 1,5%. Mais, selon M. Beauchesne, «ça ne couvre pas le minimum»: la hausse des «coûts de système», comme l'indexation des salaires, s'élève à 1,7%.

Il a noté que Québec n'a dédommagé qu'en partie les cégeps pour les coûts liés au conflit étudiant: 15 millions sur une facture totale de 33 millions.