L'Université McGill pourra offrir une maîtrise en administration des affaires (MBA) à 30 000$, en toute légalité cette fois. Le ministère de l'Éducation vient en effet d'approuver un nouveau MBA spécialisé qui sera en vigueur à compter de l'automne 2012.

Mis à jour le 23 août 2011
Pascale Breton LA PRESSE

Au printemps, l'Université McGill avait écopé d'une pénalité de 2 millions, imposée par le ministère de l'Éducation, pour son programme de maîtrise qui ne correspondait pas aux règles budgétaires fixées par Québec.

À l'automne 2010, l'institution avait en effet commencé à imposer des droits de scolarité de près de 30 000$ pour un nouveau programme de MBA sans avoir obtenu l'aval du Ministère. Or, Québec considérait qu'il s'agissait d'une maîtrise «régulière» et par conséquent, l'université n'avait pas le droit d'autofinancer le programme.

Depuis, l'Université McGill a accepté d'apporter les modifications nécessaires pour en faire un programme spécialisé.

«On reconnaît, par les critères d'admission qui seront imposés, par le type de pédagogie donnée et par les exigences, que ce MBA correspond à un programme spécialisé au niveau international», a expliqué la ministre de l'Éducation, Line Beauchamp, en entrevue à La Presse.

À compter de 2012, c'est un MBA davantage orienté vers les affaires internationales qui sera offert. Le contenu des cours sera modifié et la clientèle à qui s'adresse le programme ne sera plus la même. Des séjours à l'étranger seront obligatoires et le corps professoral proviendra en majeure partie de l'étranger.

«Je pense sincèrement que le fait qu'on ait imposé une pénalité de 2 millions à l'Université McGill a aidé à ce qu'elle accepte de changer le programme de MBA pour correspondre aux règles budgétaires du ministère de l'Éducation», a souligné Mme Beauchamp.

Un système à deux vitesses

Impossible pour le moment de savoir si les droits de scolarité seront revus à la hausse puisque le programme sera modifié. À l'automne 2010, la première cohorte d'étudiants a déboursé 29500$ pour ce MBA tandis que les étudiants inscrits cet automne payeront 32 500$.

D'autres universités offrent également des programmes spécialisés. Les droits de scolarité facturés pour le E-MBA de l'Université Concordia sont de 32 000$, ceux de l'E-MBA commun aux HEC et à l'Université McGill se chiffrent à 70 000$, tandis que le MBA destiné aux cadres, à l'Université de Sherbrooke, coûte 31500$, selon le ministère de l'Éducation.

Vendredi, personne n'était disponible pour commenter la nouvelle à l'Université McGill. Seul un communiqué a été diffusé dans lequel l'Université se réjouit de voir le caractère spécial de son programme reconnu.

«Nous avons encadré notre MBA de façon à mettre en valeur son caractère unique et pleinement compatible avec la faculté Desautels [des sciences de la gestion] et l'Université McGill et atteindre les plus hauts standards internationaux de formation dans le monde des affaires et de la gestion» a déclaré le doyen de la faculté, Peter Todd, dans ce communiqué.

La Fédération étudiante universitaire du Québec et l'Association des étudiants des deuxième et troisième cycles de l'Université McGill ne partagent pas cette opinion. Pour eux, cet aval donné par le gouvernement ouvre la porte à un système d'éducation à deux vitesses.

En autorisant un programme spécialisé et coûteux, le gouvernement du Québec réduit l'accessibilité universitaire, ont fait valoir les deux associations, indiquant que l'Université McGill n'a pas indiqué son intention de maintenir un MBA dit «régulier» qui soit accessible à tous.

* * *

PRÉCISION - 23 août 2011

Dans l'article «Le MBA à 30 000$ de McGill reçoit l'aval du Ministère», publié samedi, on aurait dû lire que le MBA destiné aux cadres à lUniversité de Sherbrooke coûte 31 500$, et non pas 52 500$ comme nous l'avons écrit. Nos excuses.